Marelle Brisée

Il m'est arrivé plusieurs fois de ressentir le besoin de faire appel au concept de Marelle Brisée, alors que j'étais face à des personnes qui ne connaissent pas ce concept issu du Cycle des Princes d'Ambre de Roger Zelazny. J'écris cet article pour servir de référence pour la prochaine fois que je me retrouve dans cette situation.

L'univers de ce cycle est polarisé entre les symboles de l'ordre et ceux du chaos, ce qui est à mon avis un changement rafraichissant de la polarisation habituelle entre le bien et le mal.

La cité d'Ambre est la capitale de l'Ordre, tandis que les Cours du Chaos sont le territoire des forces du chaos. Entre les deux se trouvent une multitude de mondes, appelés les Ombres (d'Ambre).

L'idée est qu'Ambre est la seule cité réelle, et les Ombres en sont des copies plus ou moins imparfaites, et d'autant plus chaotiques qu'elles sont loin d'Ambre. Notre monde est censé être une de ces Ombres.

Le symbole du chaos est le Logrus, qui se présente sous la forme d'une caverne, en perpétuel changement. Les seigneurs du chaos peuvent « s'initier au Logrus » en parcourant cette caverne, ce qui est surtout un test de volonté. Une fois initié au Logrus, ils peuvent se déplacer parmi les Ombres et pratiquer une certaine forme de magie.

Le symbole de l'ordre est la Marelle d'Ambre, qui se présente sous la forme d'une ligne sur le sol, qui après des circonvolutions se termine au centre de la figure. De la même façon que le Logrus, la famille royale d'Ambre peut s'initier à la Marelle en parcourant la ligne jusqu'au bout, et permet de se déplacer parmi les Ombres ainsi qu'une certaine forme de magie (différente de cette du Logrus).

Je n'aime pas du tout le mot « marelle » pour traduire le terme original « pattern ». Je comprends tout-à-fait la tentation d'appeler « marelle » une figure formée par une ligne au sol sur laquelle on marche, mais ça n'évoque pas vraiment l'ordre et la stabilité dont la Marelle d'Ambre est le symbole.

En anglais, pattern désigne un schéma ou un plan, à concrétiser ou à reproduire, comme Ambre est reproduite dans les Ombres ; pattern désigne aussi un arrangement, la façon dont un motif est répété, une forme que l'on peut reconnaître (par exemple voir un carré dans quatre points bien placés) ; et de façon figurée, une séquence d'évènements, de comportements ou d'actions que l'on peut reconnaître ou interpréter suivant une certaine relation générale.

Dans les quelques Ombres les plus proches d'Ambre, ont peut trouver une cité très porche de la cité originale, avec quelque chose qui ressemble à la Marelle mais avec une imperfection, qui se manifeste par une rupture dans la ligne. Ce sont les Marelles Brisées.

Il me semble que n'importe quel humain, même sans appartenir à la famille royale d'Ambre ou à celles des seigneurs du chaos, peut s'initier à une Marelle Brisée, en entrant par la rupture et en progressant jusqu'au centre entre les lignes. Ça permet également de se déplacer dans les Ombres et d'autres formes de magies particulières aux Marelles Brisées.

L'expression originale pour « Marelle Brisée » est broken pattern, qui signifie littéralement une rupture dans un arrangement ou une séquence désigné par pattern, qu'il s'agisse d'un changement de motif, d'un changement ponctuel ou durable des règles régissant l'arrangement, ou du chaos complet. Du coup le terme original contient parfaitement l'introduction d'un peu de chaos dans quelque chose de parfaitement ordonné, notion que l'on perd dans la version française.

La magie des Marelles Brisées tirent leur force de l'imperfection. Plus une Marelle Brisée est éloignée d'Ambre, plus l'imperfection est forte, donc plus la magie est puissante, mais plus l'initiation et la pratique de la magie sont dangereux.

En effet, l'imperfection subsiste dans tous les effets magiques, et toute la difficulté de la pratique de cette magie est de surveiller l'imperfection et autant que possible la contrôler, pour éviter qu'elle ne soit mortelle. Un exemple d'imperfection est lors d'un déplacement parmi les Ombres, de se retrouver dans la « bonne » Ombre à l'exception d'une crevasse en travers du chemin.

La présence d'imperfection est évidemment inéluctable, car il s'agit de la source même de la magie.

La transposition dans notre réalité de l'initiation à la Marelle Brisée est de renoncer à chercher la perfection, et de tirer son pouvoir du contrôle de l'imperfection.

Par exemple, lors d'un exposé scientifique, au lieu de déployer des efforts colossaux pour s'approcher au maximum d'un exposé irréprochable, il s'agit de laisser subsister une imperfection dont a conscience et que l'on a préparée. Ainsi le jury va s'attaquer à l'imperfection, et l'orateur aura prévu et orienté les questions correspondantes, et il en tirera une image positive. À l'inverse l'orateur qui aura préparé un exposé de son mieux se retrouvera face à des questions imprévues et aura, à niveau égal, une moins bonne image.

Un autre exemple est la beauté : la perfection fait rarement bonne impression, elle est souvent dans la vallée dérangeante. Chercher la perfection à tout prix laisse souvent des imperfections incontrôlées tout gâcher. À l'inverse, s'inspirer de la Marelle Brisée est accepter l'imperfection, la contrôler et jouer avec. Ainsi la mouche suit tout à fait le principe de la Marelle Brisée.

Commentaires

1. Le lundi 27 août 2012 à 18:57, par W :

Chouette concept :)

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 27 août 2012 à 16h00
  • Dernière modification le 27 août 2012 à 16h12
  • 888 mots
  • 1 commentaire

Derniers commentaires

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly