Réapprendre à vivre

Il n'y a pas de quoi être fière, tant s'en faut, mais après vous avoir tellement pourri la vie à me plaindre de ma noirceur, et en particulier vous avoir décrit assez précisément l'épave que je suis dans Une demi-année, je me suis dit qu'il vaudrait peut-être mieux parler de l'évolution de cette situation.

Ce soir, j'ai mangé le repas solitaire le plus élaboré depuis un jour lointain, avant d'être larguée. (d'ailleurs, et de manière purement fortuite et coïncidentielle, nous sommes aujourd'hui exactement neuf mois après ce triste évènement)

Bon évidemment, ce n'est pas super-élaboré non plus : il s'agit de gnocchi avec de la sauce bolognaise toute faite. Donc l'élaboration, c'est juste faire bouillir de l'eau salée, jeter les gnocchis dedans, attendre deux minutes, un coup de passoire, et verse la sauce par dessus. Comme je le disais, pas de quoi être fière.

Mais en même temps, c'est révélateur de progrès qui me semblent mériter d'être soulignés :

D'abord, s'il est possible de cuisiner, c'est que la cuisine est redevenue pratiquable, le réchaud n'est plus enfui sous un empilement de vaisselle sale. En plus, il y a au moins une partie de la vaisselle qui a été lavée (en réalité, c'est pratiquement tout, mais bon). Non je n'ai encore jamais été désespérée au point de manger dans de la vaisselle sale, plutôt ne pas manger du tout.

Ensuite, il y a le retour de l'appétit, parce que même si je finirai toujours mon assiette, au moins par horreur du gaspillage, je sais quand même doser pour moi, et si je n'ai pas faim je ne me prépare pas une barquette de gnocchi pour deux personnes. Bon, cela dit, j'avoue que mon estomac me fait comprendre de manière assez désagréable qu'il n'a pas du tout l'habitude d'être aussi rempli.

Enfin, ça montre le retour d'une qualité typiquement humaine : se projeter dans l'avenir. Faire un effort sans récompense immédiate (pourquoi chauffer de l'eau ? l'eau chaude ça ne calme pas la faim) pour un profit relativement lointain (d'ailleurs trop lointain à mon goût, j'ai de plus en plus de doutes sur la qualité de mon réchaud). Alors que pendant de trop nombreux mois j'ai vécu dans le modèle très bestial du « j'ai faim, j'attrape du manger » pour dissiper le plus rapidement possible cette sensation désagréable.

Bref, tout ça pour dire que je recommence petit à petit à vivre. Et une certaine personne y est pour beaucoup dans cette amélioration. Comme quoi, une vie sentimentale épanouie…

EDIT : Bon, tout n'est pas toujours rose, et il y a des vrais progrès qui sont plus ou moins cachés par des accidents de parcours.

Commentaires

1. Le dimanche 30 août 2009 à 8:54, par Schmurtz :

Continue comme ça :).

2. Le lundi 31 août 2009 à 14:29, par Keeh :

Yatta \o/

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 28 août 2009 à 21h29
  • Dernière modification le 31 août 2009 à 11h43
  • État de la bête : se réveille lentement mais sûrement
  • 2 commentaire(s)
  • Tag : Tarée

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly