Agressez vous les uns les autres

Souvenez vous, il y a 25 jours, je vous parlais de Rentrée sportive. Voici la suite de cette histoire.

J'avais initialement l'intention de me renseigner abondemment avant de choisir, avec le plus d'information a priori possible, un art martial ou un cours de self-defense, et ensuite de me mettre sérieusement à l'activité physique choisie.

Il paraît que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Je n'aurais pas été surprise toutes ces bonnes intentions ne soient balayées par la flemme et le quotidien. À combien de personnes est-ce arrivé, ne serait-ce que cette année scolaire ?

Cependant, le résultat est un peu moins glorieux que prévu. Du moins, la démarche en elle-même est loin d'être glorieuse, même si je suis quand même super-contente du résultat final.

Au lieu de suivre la Voie de la Sagesse, et se documenter intensivement pour faire un choix rationnnel, j'ai suivi la Voie de la Flemme : après un googlage rapide à base de termes évidents, je suis tombée sur le site du Taï-Jitsu Club de Paris, qui a quand même fait un choix remarquable de nom de domaine, et qui a l'immense avantage sur ses concurrents d'être très accessible, avec bien mises en avant les informations intéressantes comme les cours d'essai gratuits, avec le lieu, l'heure et tout.

Du coup, faute d'avoir pris le temps de chercher mieux, et comme je ne voulais pas que ma bonne résolution sportive de rentrée reste lettres mortes, j'y suis allée.

Si vous vous souvenez du billet Rentrée sportive, vous vous souviendrez du dilemme que j'y avais évoqué entre l'attrait philosophique du « vrai » art martial et l'attrait pratique de l'autodéfense. J'étais comme l'âne de Buridan, et j'avais l'impression d'opter pour du « 100 % autodéfense » en empruntant la Voie de la Flemme et en me dirgeant vers ce club de Taï-Jitsu.

J'ai été très agréablement surprise en découvrant que je me suis trompée : si la plus grande partie du cours est faite pour l'autodéfense, ça reste des techniques de Taï-Jitsu, et il y a optionnellement l'apprentissage formel du Taï-Jitsu, avec des kata et des ceintures et tout. Du coup j'aurai aussi droit au côté « art martial » \o/

Mais j'avoue que même sans ça, j'aurais probablement été aussi séduite par les cours de démonstration, par l'ambiance sympathique qui y règne, et le côté détente sans prise de tête, avec quand même ce qu'il faut de sérieux pour avoir l'impression de faire les choses correctement, et avec la philosophie générale qui est complètement pacifique, sans agressivité ni compétition, et sans violence ni puissance physique : tout dans la finesse, dans la technique et dans l'adaptabilité.

Et puis j'ai retrouvé cette espèce de satisfaction en rentrant le soir complètement épuisée physiquement, après m'être quand même bien amusée.

J'avoue que je suis encore loin d'être convaincue que j'arriverais à reproduire tout ça en situation réelle, ni même que je serais capable d'en faire suffisamment pour changer positivement l'issue d'une éventuelle agression future (à votre avis, y a combien de chances pour que j'empire la situation en tentant un truc qui foire ?). En vrai je ne suis pas pressée de le découvrir, et si je ne le découvre jamais je serai contente de n'avoir tiré de ce cours que la satisfaction de l'exercice physique dans une bonne ambiance.

Hier soir j'ai donc fait mon inscription définitive, avec certificat médical et cotisation et tout.

Commentaires

1. Le lundi 28 septembre 2009 à 19:53, par Schmurtz :

Hihi, du coup, t'es obligée d'y aller maintenant :).

2. Le mardi 29 septembre 2009 à 10:19, par Natacha :

À mon avis, ce n'est pas forcément un mal d'être forcée à me bouger de temps en temps…

3. Le mercredi 30 septembre 2009 à 9:22, par Giusepe :

Voyez-vous, Natacha, je suis ceinture noire de Judo, que je pratique depuis l'enfance.
Il y a quelques années, je me suis fait agresser en plein après midi ensoleillé, dans les jardins de la butte Montmartre, par un toxico armé d'un cutter.
Ca va vous paraître étrange (et je peux vous dire que ça m'a paru a posteriori très étrange à moi aussi !) mais je suis absolument pas servi du Judo, malgré les années de réflexes acquis. En fait, sur le coup, je n'ai tout bonnement pas réalisé que je me faisais agresser.
J'étais à cent lieues de ça, il faisait beau, je rêvassais... C'est arrivé si vite que j'ai d'abord pensé, que c'était une blague, que je ne comprenais pas ce qu'il disait (d'la tune, dl'a tune !!!), je lui ai même demandé poliment "vous pouvez répéter, s'il vous plaît ?".
J'ai même pensé "mais il est dingue de se balader avec un cutter, c'est super dangereux !"
Ensuite, il m'a frappé au visage, et la seule chose à laquelle j'ai pensé, c'est "mais il va abîmer mes lunettes, pourquoi il fait ça ?", et j'ai mis mes lunettes dans ma poche.
Ensuite, il y a un autre type qui lui a sauté dessus (oui je sais, c'est surréaliste) et ils ont commencé à se bagarrer comme des dingues.

C'est à ce moment là que je me suis dit : "Mais, Giusepe, tu viens de te faire AGRESSER !!... Et tu ne t'es même pas DÉFENDU !!!"

ça m'a tellement troublé que je suis reparti chez moi en laissant là les deux dingo à se taper dessus.

4. Le mercredi 30 septembre 2009 à 15:50, par Natacha :

Ben en fait, ça rejoint ce qu'expliquait le prof de self-defense/Tai-Jitsu : dans le judo (je prends l'exemple du judo parce que tu en parles, mais il parlait juste de tous les sports de combat) tu n'as pas affaire à des agresseurs, mais à des partenaires. Tu n'es jamais attaqué par surprise, ou dans le dos, ou à plusieurs contre un, ou avec une arme, etc.

Le tout sans aucun jugement de valeur, c'est juste une logique complètement différente de la self-defense, et ce n'est pas surprenant que face à une agression on soit dans un contexte tellement différent de la pratique du judo que les réflexes ne soient pas en place. Alors que dans un cours de self-defense, on est dans un contexte de self-defense, donc c'est à mon avis plus facile de retrouver ces réflexes en vrai.

J'avoue ne pas être convaincue du tout que je pourrais faire le lien, même avec le cours de self-defense spécialement fait pour, et je serais peut-être complètement désarmée et déconcertée lors d'une vraie agression ; mais dans ce cas je n'aurai rien perdu à avoir participé aux cours, et j'aurai quand même gagné les bons moments passés dans le gymnase. C'est comme ça que je raisonne.

Mais quand je vois comment j'ai fait naturellement et sans m'en rendre compte des fentes lors des exercices avec un couteau (j'ai fait un an et demi d'escrime en 2004 et 2005), j'ai espoir de pouvoir reproduire ce que je vois dans ces cours en situation réelle. Et il y a plusieurs témoignages (fiables comme un témoignage avec conflit d'intérêts, mais j'ai quand même envie d'y croire) de gens du club qui ont su appliquer les trucs vus en cours lors d'une agression réelle. Ils se sont rendus compte qu'ils étaient agressés à peu près aussi tard que toi, mais le type était déjà KO ou sous clé (ce qui n'est pas forcément évident à gérer quand les forces de l'ordre arrivent, se présenter comme victime lorsqu'on a un type KO à ses pieds, surtout lorsqu'on « a cherché à être agressée » parce qu'on porte une jupe un peu courte).

5. Le mercredi 30 septembre 2009 à 22:54, par Giusepe :

Je ne pense pas que mon "inefficacité" en l'occurrence soit liée au judo.
On a du mal vous informer à ce sujet : Dans le judo, il y a toute une partie technique : les Katas, qui traitent la question de la réponse à une agression. En particulier le Kodokan Goshin Jitsu, (obligatoire pour le 3° dan) qui comprend des attaques à main nue, ou à l'arme blanche : couteau, barre de fer, tentative d'étranglement, attaque dans le dos, tout y passe, même les armes à feu... et les répliques du judoka comprennent les projections, les clés et aussi les atémis.
J'ai pratiqué ces parades des centaines et des centaines de fois.

Je ne sais pas... cela doit être d'avantage lié à mon caractère... ou à la situation. Je pense que si la scène s'était produite dans un parking à 23h, j'aurai réagi différemment. Enfin, j'espère !

Cela dit, je voulais juste apporter un petit témoignage personnel, pour dire qu'entre le représentation que l'on se fait d'une agression et la réalité, il y a parfois une énorme différence, même pour quelqu'un d'entraîné, c'est tout. C'est la leçon que je tire de ma mésaventure.

En tout cas, vous avez raison, l'essentiel est quand même la convivialité des séances, et le bien-être que procure la sensation d'un corps qui fonctionne à plein régime.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir dans la pratique du Tai-Jitsu !

Giusepe

6. Le jeudi 1er octobre 2009 à 9:19, par Natacha :

Milles excuses d'avoir ainsi mal jugé votre discipline à partir du peu que j'en ai vu.

Merci beaucoup pour cette (double, du coup) leçon. J'aurai au moins vu juste sur le principal intérêt de ce genre d'activité sportive ; et ça ne me déplaîrait pas de ne jamais découvrir si je serais capable d'utiliser ça en situation réelle (mais je crois l'avoir déjà dit).

Et j'imagine qu'on sera aussi d'accord sur le fait que l'art martial choisi, voire le sport choisi en général, a moins de poids dans la qualité de l'expérience que les gens avec qui il est pratiqué.

7. Le dimanche 4 octobre 2009 à 11:21, par Schmurtz :

Si ça ne sert pas pour se défendre, c'est vraiment pas gênant. Il y a pleins d'autres intérêts à faire du Taï-Jitsu, de 1) faire du sport à n) s'amuser, en passant par m) rencontrer de nouvelles têtes et plein d'autres choses.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 25 septembre 2009 à 15h50
  • État de la bête : sportive
  • 7 commentaire(s)
  • Tag : (Sans tag)

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly