Petites boîtes

J'ai tendance à regarder d'un bon œil le progrès technologique. Sans pour autant tomber dans le scientisme ou perdre mon esprit critique, j'y trouve généralement beaucoup plus d'avantages que d'inconvénients.

Par exemple la photographie numérique est quelque chose que je trouve génial : le volume de photos qui peuvent être prises avec un seul dispositif de stockage, la réutilisabilité du support et l'instantanéité du résultats sont autant d'éléments sans lesquels je ne me serais jamais intéressée à la photographie.

Évidemment, ce progrès technique a un coût, et je peux tout-à-fait comprendre la nostalgie des chambres de développement, de s'amuser avec la chimie, ou de pouvoir jouer avec des effets d'exposition ou de cross-processing. Je le comprends, mais je ne peux pas le ressentir, ni même l'imaginer.

Je suis par contre beaucoup plus touchée par une autre retombée négative de l'avènement de la photographie numérique : la disparition des boîtes de film.

Depuis toute petite j'ai utilisé des boîtes de film, généralement récupérées de ma mère, dans tout un tas de diverses activités, comme boîte de sockage ou de rangement pour de petits objets difficiles à manipuler et/ou faciles à perdre, comme des perles, des boucles d'oreilles, des vis ou des petits morceux de jouets cassés en attente d'être réparés.

La boîte de film a une taille idéale, pas trop grosse au point d'être encombrante, ni trop petite au point de ne pas être un gros progrès sur les objets qu'elle contient.

Je ressens encore régulièrement le besoin de boîtes de film, et je suis à chaque fois surprise de ne trouver nulle part quelque chose pour le combler. Est-ce moi qui ai une façon spéciale de penser mon rangement, probablement modelée à l'époque de l'abondance des boîtes de film ? Ou le besoin de boîtes de film chez la plupart des gens a-t-il disparu en même temps que le besoin de pellicules ?

En suivant aveuglément la direction du progrès technologique, on considèrerait que le successeur naturel de la boîte de film et la boîte de carte mémoire. Son intérêt pratique en tant que stockage est cependant nul, généralement par manque de volume et/ou par manque de boîte. Et de toute façon la réutilisabilité du support numérique fait qu'on arriverait jamais à une accumulation de boîtes de carte mémoire comparable à celle de boîtes de film. Et dans un cas comme dans l'autre, n'acheter le produit que pour sa boîte est une ineptie économique (quoiqu'il fut un temps où j'étais désespérée au point de l'envisager sérieusement).

Une autre alternative que j'ai trouvée, entre autres parce qu'au cours de ma jeunesse j'ai dû l'utiliser à peu près aussi souvent que les boîtes de film, est l'œuf Kinder. Après avoir utilisé le chocolat comme il se doit, et après s'être lassée du jouet dedans, il reste une boîte de dimensions et d'utilisabilité similaire à celles d'une boîte de film. L'ouverture au milieu plutôt qu'en haut est nettement moins pratique, et la qualité du plastique n'est pas géniale, mais ça reste un succédané acceptable, que j'utilise encore en ce moment faute de mieux.

Enfin, ça restait un succédané acceptable : je ne sais pas exactement quand le changement a eu lieu, mais ce n'est pas sans déception que j'ai découvert que les œufs Kinder ont changé de design. Les deux parties ont été fusionnées avec une espèce de charnière, ce qui rend l'ouverture encore plus pénible, et moins fiable. La qualité du plastique semble s'être aussi dégradée, un œuf « nouvelle génération » est devenu récemment intuilisable, et il faut que je trouve quelque chose pour le remplacer, alors que l'œuf « ancienne génération » qui est à côté dans mon sac-à-main, et qui subit donc les mêmes contraintes, semble être encore en très bon état malgré une mise en service beaucoup plus ancienne.

Il est peut-être temps de « penser hors de la boîte » et de chercher quelque chose de plus éloigner de la boîte de film originale pour tenir la même fonction. J'ai un candidat assez intéressant chez mes sœurs, sous forme de petits sachets de quelques centimères de côté avec une fermeture hermmétique à pression. Je n'ai malheureusement pas réussi à en trouver dans ma contrée, et en y réfléchissant je me rends compte que leur usage serait un peu différent. En particulier, il y a des situations où j'ai utilisé surtout la rigidité de la boîte de film ou de l'œuf Kinder.

Je suis donc encore à la recherche d'un remplacement aux boîtes de film de ma jeunesse. Si quelqu'un a une idée…

Commentaires

1. Le vendredi 16 avril 2010 à 16:10, par Keeh :

"Rangements à vis". En gros, une plus ou moins grosse boîte/étagère/armoire dans les casiers de laquelle se range une multitude de petite boite (taille légèrement supérieur à une boite de film, et rectangulaire, prévue pour le rangement organisé des différents types de clous, vis, résistances, crochets, chevilles, blah blah blah).
Les petites boites sont typiquement opaques, avec un côté transparent pouvant coulisser pour l'ouverture, et le côté apparent lorsque la boîte est rangée dans la grosse est prévue pour un étiquetage facile.

2. Le vendredi 16 avril 2010 à 17:34, par Natacha :

Ce n'est pas tout à fait à ce genre de choses que je pensais, même si ce type de meubles a un intérêt certain (à tel point que j'en ai même un dans ma chambre chez mes parents, ça pourra être intéressant de le récupérer lorsque je déménagerai, merci de m'y avoir fait penser).

En fait ma problématique actuelle est surtout le transport de boucles d'oreilles et de comprimés dans mon sac-à-main. Les boucles d'oreilles risquent de se perdre, donc il faut un conteneur bien fermé ; les comprimés risquent de sortir de leur tablette et être ainsi rendus inutilisables, donc il faut un conteneur rigide. L'œuf Kinder et la boîte de film sont à ma connaissance pour l'instant les seuls conteneurs qui remplissent ces deux critères.

Les boîtes du rangement à vis ne sont pas fermées, et le meuble qui les contient n'est pas vraiment transportable dans un sac-à-main.

3. Le vendredi 16 avril 2010 à 18:02, par Keeh :

Les compartiments sont amovibles (donc pas besoin de trimballer l'armoire), et proprement fermés (6 côtés rigides)jusqu'à ce qu'on fasse coulisser l'ouverture (qui est maintenue en place par des petits crans).
Le seul problème serait de trouver où acheter les compartiments à l'unité.

4. Le vendredi 16 avril 2010 à 20:06, par Balzane :

Malgré la crise de la photographie professionnelle et le très net recul de l'argentique, il reste dans Paris quelques laboratoires professionnels qui assurent toujours des prestations de développement films... et peuvent sûrement refiler quelques précieuses « petites boîtes ».

En vrac :
- Arka : [http://www.arkalab.com]
- Picto : [http://www.picto.fr/]
- Centralor Color : [http://www.central-color.com/]
- Publimod'Photo : [http://www.atelierpublimod.fr/]

Bonne quête !

5. Le vendredi 16 avril 2010 à 20:32, par W :

Certains taille-crayons pourraient également faire des succédanés acceptables. Et hors de prix, vu l'usage.

6. Le vendredi 16 avril 2010 à 22:55, par Roman Age :

Ma compagne utilise les boites de Tic Tac pour tout ce qui est perles et petits accessoires utilisés dans la fabrication de bijoux. Pendant une période elle les achetait seulement pour les boites, c'était à moi de les manger. Ces boites sont idéales pour ce genre de choses, mais là on parle vraiment d'objets très petits.
Egalement, et plus surprenant, des boites transparentes pour y mettre ses médicaments (personnes âgées), à compartiments, typiquement divisées comme un tableau de 7 colonnes pour les 7 jours de la semaine, et 3 "lignes" pour matin, midi et soir. Il suffit d'effacer à l'alcool les inscriptions (jours et moment de la journée) qui nous rappellent la vraie raison d'être de la boite, et le tour est joué!

7. Le lundi 19 avril 2010 à 9:31, par Schmurtz :

Il y a les tubes de médicamments aussi (aspirine...).

Mais ce que je préfère, c'est les boîtes à compartiments (très différent des armoires à vis). J'en ai qui doivent faire 15x21x5 cm^3 avec des compartiments minimum de 3x3 cm^2 (d'où le 21 précédent, qui est un multiple de 3). c'est très pratique pour ranger plein de petites bricoles, et en plus les boîtes sont transparentes, et les cases sont redimenssionnables pour s'adapter aux objets moins minuscules.

8. Le mercredi 21 avril 2010 à 13:17, par Natacha :

Keeh , cette armoire à vis est très différente de ce que j'ai (et du coup je ne suis plus si sûre que ce que j'ai en soit réellement une). Ça a l'air d'être une solution intéressante, quoique notablement plus encombrante que les boîtes de films ou les œufs Kinder (à moins que la taille des tiroir ne soit aussi différente entre ce que tu évoques et ce que j'ai).

Balzane , ces laboratoires ont-ils réellement un surplus de boîtes de films ? Parce qu'à mon époque, on ne leur donnait que la pellicule, d'où la disponibilité des boîtes de films pour en faire autre chose.

W c'est une idée intéressante ça, même si tous les taille-crayons que je connais ont une ouverture vers l'extérieur suffisamment grande pour interdire certaines applications des boîtes de films.

Roman Age , j'avais pensé aux pilulier, j'ai seulement oublié de les évoquer dans ce billet. Le problème est probablement le même que pour les taille-crayons de qualité raisonnable : leur prix. Je m'attendais à ce qu'une boîte de film ou assimilé se négocie autour d'un euro pièce, voire moins (le prix du Kinder surprise est aussi de cet ordre, si on imagine que les économies réalisées en se passant du chocolat et de la surprise sont réinvesties dans la qualité du plastique, ça doit pouvoir quelque chose de sympathique). Les piluliers que j'ai rencontrés (en pharmacie, certes) taquinaient plusieurs dizaines d'euros, même dans les cas où ça fait sept boîtes ça reste un ordre de grandeur trop cher à mon goût. D'un autre côté s'il n'y a pas le choix, il vaut mieux un truc trop cher qui marche que rien.

La boîte de tic-tac peut correspondre à une partie de mes attentes, et je crois que c'est le prochain candidat que je vais tester. Je pense que je n'aurai aucun mal à m'occuper du contenu de la boîte, restera ensuite à tester sa durabilité et celle de la fermeture.

Schmurtz , je n'avais pas pensé non plus aux tubes de médicaments, vu que je suis plutôt consommatrice de génériques qui se vendent en tablette. Pour les tubes d'efferalgan que j'ai à l'esprit, je ne me fais pas trop de soucis sur la fermeture, mais la durabilité du plastique est à tester. Et pour le coup, si on considère la différence de prix entre le générique et l'efferalgan, ça fait une boîte bon marché (reste à voir si ma consommation est suffisante pour satisfaire mes besoins de boîte).

Quant à ta boîte à compartiments, elle a l'air assez séduisante pour la maison et les applications sédentaires, c'est-à-dire finalement à peu près le même créneau que l'armoire à vis. Pas le genre de chose à avoir en permanence au fond de son sac-à-main. Par contre le côté « transportable » peut être un avantage sur l'armoire, il faut juste trouver la situations dans laquelle ça fait une différence.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 16 avril 2010 à 14h05
  • 8 commentaire(s)
  • Tag : Appel au public

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly