/leave III

Telle le reflux des marées, l'histoire inlassablement se répète ; mais les blessures de chaque cycle ne préparent en rien à celles du suivant.

Ça fait depuis le 4 décembre dernier que je traîne sur #gcu, le canal de GCU-squad. Je connaissais déjà à l'époque leur réputation de sauvages et leur application stricte de leurs règles.

J'ai beaucoup aimé ce côté strict dès le début, c'est avec des règles de ce genre et s'y tenant vraiment qu'on assure la qualité des discussions sur ce genre d'espaces. J'ai vu des gens débarquer et directement critiquer les règles, et je comprends d'où vient leur image de sauvages. Je crois que moi aussi je serais sauvage face à un nouveau qui commence tout de suite par taper sur l'assurance qualité sans avoir la moindre notion de comment ça tourne ici. Par chance je connais l'intérêt des règles, donc ça s'est bien passé avec moi. Je pensais même que grâce à elles je n'aurais jamais à écrire un billet comme celui-ci.

Malheureusement, je me suis trompée.

Évidemment, ça s'est bien passé au début : tant qu'on est sous le coup de la règle 12 et qu'on ne dit rien, on n'a évidemment pas d'ennuis. Et puis au bout de quelques mois, je me suis laissée aller à placer quelques remarques. Tant que ça reste dans le délire en cours, pas de problème.

Et puis aujourd'hui j'ai eu la mauvaise idée d'intervenir pendant une discussion technique. J'ai reçu une pluie d'insultes comme je n'en avais vu envers quelqu'un qui est intégré comme on peut croire l'être au bout de quelques mois.

Évidemment, je suis une fille, qu'est-ce que j'y connais en technique, hein ? Forcément je ne dis que des bêtises. Forcément je parle de choses que je ne connais pas. C'est vrai, ils sont tous tellement mieux placés que moi pour connaître mes machines, les services qui tournent dessus et en quoi je ne suis pas complètement satisfaite. Forcément il faut que j'arrête de « relouter des solutions sur des problèmes que [je n'ai] pas ». C'est vrai, je ne demande d'aide que pour des problèmes que je n'ai pas, perverse que je suis.

J'aimais bien ce chan'. J'ai appris beaucoup de choses grâce à eux. J'ai vécu de bons moments (virtuellement) avec eux. Et c'est grâce à l'un d'entre eux que j'ai pu enfin trouver un emploi. Je leur dois beaucoup.

Je crois que tout ça m'a fait oublier que malgré tout ça, ça reste un tas de mecs désinhibés par leur écran. Et qu'il y a des limites à ce que je peux encaisser.

Je n'ai pas le /leave facile, à tel point que ça fait presque à chaque fois un billet ici, et c'est toujours en cherchant les touches au travers des larmes que je tape cette commande.

Au moins je ne manquerai à personne là bas ; et ceux qui n'aimaient pas mes phrases, qui avaient le mauvais goût de commencer par une majuscule et de se terminer par un point, devraient même s'en réjouir.

Et comme après chaque catastrophe personnelle, j'essaye d'en tirer des leçon dans l'espoir de les empêcher de se reproduire. Je suis manifestement trop inepte socialement et/ou trop fragile pour survivre dans la jungle qu'est IRC, même lorsque des règles rigides sont fermement appliquées. Et comme précédemment je ne peux m'empêcher de me demander si les groupes réels ne me réserveraient pas le même genre de châtiment.

Update

En fait chez GCU, ce ne sont pas que les règles qui assurent la cohésion et l'ambiance du groupe, ce sont aussi des gens. En particulier iMil que je salue pour son travail de conciliateur et qui a permis de recoller tous les morceaux. Je n'ai pas le /leave facile, et j'ai le /join encore plus difficile, surtout lorsque c'est aussi chaud ; c'est dire s'il a été efficace.

J'en profite pour présenter mes plus sincères excuses pour la surgénéralisation qui a eu lieu dans les paragraphes précédents.

(Et il faudra que je me procure une sonde comme celle de Balise.)

Commentaires

1. Le mercredi 28 avril 2010 à 15:22, par Moignon :

Peux tu nous expliquer qui s'occupe de la cuisine pendant que tu parles technique sur #gcu ?

2. Le mercredi 28 avril 2010 à 15:36, par Keeh :

Par curiosité, c'est quoi l'intérêt des règles 1, 2, et du cumul des règles 7 et 13, ou 3 et 9 ?

3. Le mercredi 28 avril 2010 à 23:48, par Roman Age :

Peut-être que ce sont eux qui sont ineptes socialement.

4. Le vendredi 30 avril 2010 à 1:10, par W :

Bah, de toute façon c'est de notoriété publique que sur #gcu c'est tous des nazis :-)

Roman Age, merci pour l'expression, je la ressortirai.

5. Le vendredi 30 avril 2010 à 1:53, par Roman Age :

L'expression était de Natacha (qui comme on pouvait s'y attendre se l'appliquait à elle-même :-) ), je l'ai reprise car elle me semblait appropriée, mais en changeant la cible.

6. Le vendredi 30 avril 2010 à 10:34, par W :

/me a encore perdu une bonne occasion de se taire... désolé :-)

7. Le vendredi 30 avril 2010 à 11:04, par Natacha :

Moignon , un pizzaiolo quelconque ou un cuistot de la cantine, pourquoi ? 0:-)

Keeh , les règles 1 et 2 (ainsi que la 4 pour les appliquer) servent à maintenir l'identité de la communauté : on ne peut décemment pas prétendre faire la promotion des logiciels libres lorsqu'on est en train d'utiliser du propriétaire. Ce serait comme sponsoriser une campagne anti-tabac avec une partie des recettes de la taxe sur les cigarettes.

Pour ce qui est des rededonances entre les règles, ou même des contractions (genre entre la 4bis qui demande de se présenter au début et la 12 qui demande de se taire au début), je n'y vois que le fait qu'il s'agit d'un wiki et non d'un document réfléchi, débattu et mûri comme un texte légal.

Roman Age , c'est en effet possible, mais entre un individu avec un assez lourd passé asocial et un groupe organisé et pérenne, j'aurais plutôt tendance à laisser le bénéfice du doute au second.

W , je ne pensais pas qu'on atteindrait un point Godwin, même du second degré, sur ce site. Félicitations ^^ Cela dit l'un comme l'autre ont été très efficaces pour réduire drastiquement le taux de chômage respectivement de la Nat' et de l'Allemagne.

Et tu peux quand même ressortir l'expression même si elle est de moi hein.

8. Le vendredi 30 avril 2010 à 14:49, par Keeh :

Tu devrais travailler tes comparaisons. Et quitte à faire appel au pathos, le manteau en peau de bébé phoque est à mon avis plus efficace, le fumeur, depuis qu'on l'a relégué hors de nez, on s'en fout un peu (enfin jusqu'à ce qu'on trouve un moyen de lui faire supporter lui même ses frais médicaux).

Ceci dit, si le but est de faire la promotion du logiciel libre (+Apple), n'échanger qu'avec des personnes qui utilisent déjà des logiciels libres (ou Apple) m'a l'air un peu contre-productif genre faire une campagne anti-tabac mais uniquement auprès de non-fumeurs ou ex-fumeurs (ou fumeurs de roulées).

J'imagine du coup que le chan n'a en fait strictement rien à voir avec la promotion du logiciel libre, mais sert simplement de lieu de discussion au groupe.
Ce que j'ai encore du mal à saisir, c'est pourquoi faire appel à un règlement farfelu plutôt que d'exprimer directement qu'on se réserve le droit de kickbanner quiconque dont la tête ne nous reviendrait pas.

9. Le vendredi 30 avril 2010 à 15:24, par W :

C'est un peu léger, la défense du logiciel libre, pour justifier la règle 1, et un peu hypocrite. Des mesures paranoïaques contre le "sale" alors qu'on tolère ce qui est "terreux", ça donne presque envie de penser à une loi sur mesure contre une incarnation du mal montrée du doigt par l'opinion publique pour éviter de s'attaquer au problème de fond*, ce dont use et abuse notre gouvernement, sans parler de systèmes politiques que je ne rementionnerai pas...

(Un peu) plus sérieusement, on peut imaginer que "sale" signifie "tellement techniquement mauvais que c'en est ridicule", mais des rumeurs circulent affirmant que des choses auraient changé entre 9x et 7. Un de ces jours, il va bien falloir qu'ils assument leurs principes ou leur absence de principes, les nazis ! Zut, je l'ai dit ;-)

* On est d'accord qu'une pomme croquée sur un objet signale sa "fermeture" technologique aussi sûrement qu'un drapeau quadricolore ou un simple verrou, n'est-ce pas ?

10. Le vendredi 30 avril 2010 à 17:21, par Natacha :

Vous faites exprès de ne pas comprendre, ou ça vaut la peine que j'écrive une réponse à ça ?

11. Le vendredi 30 avril 2010 à 18:06, par W :

Le fond c'était que (individuellement) défendre le libre et utiliser / "tolérer" "le truc à la pomme", c'est complètement contradictoire.
Mais je suis conscient que ça peut être représentatif de l'état d'esprit d'un groupe dans lequel libristes et pas-plus-libristes-que-ça ont décidé de se supporter; les gens de GCU ne sont de loin pas les seuls dans cette situation, même si leurs règles extrémistes et paranos semblent un peu ridicules, de l'extérieur.

La forme c'était pour rire bien sûr.

12. Le vendredi 30 avril 2010 à 20:34, par Keeh :

Je ne fais pas exprès, et ce n'est pas forcément nécessaire que tu répondes à ça. C'était, à la base, juste de la curiosité de ma part face à un truc que je ne comprenais pas et que je ne comprends toujours pas après ta première réponse (avec explicatif de pourquoi la réponse ne m'éclaire pas au cas où ça aide à expliquer mieux).
De toute façon, j'aurai certainement rapidement oublié tout.

Pour l'analogie avec la campagne de tabac, en dehors du fait qu'il y aurait un soucis pour utiliser pile l'argent issu de la taxe sur le tabac pour sponsoriser une campagne anti-tabac, je suis complètement perdu aussi sur le problème que c'est sensé poser.

13. Le lundi 3 mai 2010 à 10:35, par Natacha :

W , on est d'accord là dessus. Et la plupart des individus que j'ai rencontrés dans ce groupe sont plus « libre » qu'« Apple », et le reste ne touche à de l'Apple que par nécessité, parce qu'ils ont besoin que ça juste marche et que le libre n'a pas atteint un niveau suffisant à leur goût (je pense en particulier au domaine de la création musicale semi-pro').

J'avoue personnellement ne pas très bien comprendre en quoi un MacOS X est moins « sale » qu'un Windows. Peut-être à cause d'OpenDarwin, ou de son héritage BSD ; à moins que le concept de « sale » inclue des considérations techniques, alors ce serait à cause de sa robustesse et/ou de son UNIXitude.

Cela dit, et là je m'adresse aussi à Keeh , je considère ces règles comme un résultat de l'identité du groupe, et ça me suffisant pour les appliquer (ou se barrer) sans chercher à en comprendre les tenants et les aboutissants. C'est comme retirer ses chaussures à l'entrée du mosquée, même si je suis franchement agnostique, et même si je suis plus-que-réservée quant à l'intérêt des religions pour l'humanité, je me plierai aux règles locales, ne serait-ce que par respect pour mon hôte. Exactement de la même façon, si un ami refusait les chaussures rouges chez lui, je laisserais les miennes à l'entrée ou je chausserais une autre couleur, même si l'intérêt de cette règle m'échappe complètement.

Keeh , je n'ai jamais cherché à faire du pathos ou quoi que ce soit du genre, j'ai juste pris la première illustration qui me soit venue à l'esprit sur le thème « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais. »

Le but du groupe peut être la promotion du logiciel libre sans que ce soit pour autant le but du canal irc #gcu. Et c'est vrai que si c'était le cas, refuser le « sale » à l'entrée est plutôt contre productif ; mais là il s'agit d'un canal de communication interne au groupe, il n'est par conséquent pas absurde d'en restreindre l'accès aux membres potentiels de ce groupe.

Le règlement ne me semble pas « farfelu », même si je concède qu'il n'est pas un exemple de rigueur et de construction. La cohésion d'un groupe se fait aussi par des valeurs communes (regarde le KomiTê), et à un moment se poser et mettre par écrit ces valeurs ne peut pas faire de mal. Et si l'application très stricte de telles règles peut être discutable, ce n'est pas absurde. Et ça reste très différent de « kickban quiconque dont la tête ne nous revient pas ». On a vu ça en Terminale : suivre des règles que l'on a choisi rend plus libre, justement grâce à l'intemporalité et à l'objectivité des règles qui fait toute la différence avec le kickban à la gueule.

14. Le lundi 3 mai 2010 à 14:27, par Keeh :

"Kickban quiconque dont la tête ne nous revient pas" aurait le mérite d'être honnête (on peut compléter avec des indices sur ce qui peut "ne pas nous revenir", un "Ne faites pas le crétin" suffirait à couvrir la grande majorité des débordements habituels).

Là ça fait bizarre d'avoir une merveilleuse tolérance envers les Mac côtoyer des "Le choix vous l'avez. Si vous êtes sur un OS sale, c'est parce que vous le voulez bien." et "Mauvais boulot, changer boulot! suivie d'une mise à la porte immédiate. Tout le monde sur le canal est sur un OS propre, vous savez ce qu'il vous reste à faire?" d'une arrogance presque choquante (ça c'est peut être que moi), des règles sur l'utilisation d'un français correct, mais les majuscules et la ponctuation sont regardées d'un mauvais oeil, sur l'interdiction de vannes à deux balles sauf certaines pour certains membres.
En gros ça traîne une telle impression de "deux poids, deux mesures", que je trouve bizarre d'essayer de faire passer ça pour des valeurs (autour desquelles une cohésion est sensée se former).
Ça donne plus l'impression d'une cohésion par rapport à ceux qu'on a décidé exclure.

Bref, à mon "Pourquoi les règles 1, 2, ..." j'imagine qu'un "Parce qu'on l'a décidé comme ça" devrait suffire :).

15. Le lundi 3 mai 2010 à 20:50, par Roman Age :

Imposer des règles peut permettre de rendre ceux qui s'y plient plus productifs, même dans des domaines artistiques où l'on pourrait à priori considérer que ces règles sont une entrave à l'expression.
La contrainte peut participer à la création. Même des règles définies au hasard et sans but, comme un simple exercice ou 'challenge', peuvent donner une certaine direction et apporter du sens à une création. Ce n'est qu'une possibilité, il n'y a rien de définitif dans ce que je dis, mais c'est souvent le cas.

Donc sur le sujet de règles sociales strictes imposées dans un groupe, elles peuve amener à produire des résultats inattendus (et donc considérés comme de valeur) en partant de conditions classiques et habituelles (un groupe de personnes qui communiquent entre-elles).

Cela dit, j'ai lu le message de blocage d'entrée sur le site en question pour cause d'IE, et je l'ai trouvé bien ridicule (en ce qui me concerne, pas besoin de me prouver que même indirectement c'est moi qui ait choisi d'utiliser des logiciels sales, car en commençant par IE, j'ai choisi consciemment). En même temps, je comprends, il est difficile de garder de la distance et de prendre à la légère ou avec humour (comme c'est le cas pour la majorité des personnes sur le sujet du logiciel libre, voire même un désintérêt total) une cause pour laquelle on a investi une bonne partie de son temps et sur laquelle on a construit son identité.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 28 avril 2010 à 13h00
  • État de la bête : broyée par la bêtise humaine
  • 15 commentaire(s)
  • Tag : Geek
  • Tag : Social

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly