Iron Crowned, de Richelle Mead

Iron Crowned, publié en français sous le titre le Sacre de Fer, est le troisième tome de la série Dark Swan (le Cygne Noir) écrite par Richelle Mead. On y retrouve les aventures d'Eugénie Markham qui gère comme elle peux les nouveaux ennuis qui lui sont tombés dessus à la fin du tome précédent, Thorn Queen.

Cette fois, en plus de révéler des éléments clefs des tomes précédents, je parlerai aussi de mes impressions sur le dernier cinquième de ce tome, que j'ai beaucoup moins bien aimé. Seul le paragraphe suivant est encore sans spoiler.

Mes impressions globales sur ce livre sont très bonnes. Sur les quatre premiers cinquièmes, ça suivait la progression de Storm Born puis de Thorn Queen : les côtés négatifs de plus en plus atténués, et la place ainsi libérée qui est reprise par de l'histoire que j'aime beaucoup.

Et puis sur le dernier cinquième, lorsque l'intrigue principale est terminée et que commence la transition avec le tome suivant, tout s'effondre. Le comportement et les réflexions de l'héroïne narratrice basculent complètement. Non seulement la projection est rompue, car tout ça est à l'opposé de ce que je ferais, mais je trouve que la cohérence de l'histoire elle-même est rompue, je ne reconnais plus le personnage que j'ai suivi pendant plus de deux tomes.

Évidemment, le personnage a évolué au fil de l'histoire, et on pourrait interpréter cette évolution comme allant dans la même direction que cette fin de tome. Mais même comme ça, le saut quantitatif est trop grand pour que je puisse y adhérer.

J'ai déraillé.

Ce n'est pas souvent que je suis à ce point catapultée hors d'une histoire. Autant je suis facilement critique des ruptures de cohérence, autant je pense être très tolérante dans les évolutions émotionnelles ou irrationnelle des personnages. Du coup je peux faire un effort actif pour rester dans une histoire malgré des incohérences mineures, mais là c'est tellement gros que ça ne passe pas.

Comme en plus ce problème a lieu dans la transition entre l'histoire de ce tome et l'histoire du suivant, Shadow Heir, j'imagine qu'il donne le ton de ce qui va venir. Et ça ne me donne pas envie.

Si Shadow Heir n'était pas le dernier tome, j'envisagerais sérieusement d'arrêter la série à ce stade, pour rester sur l'impression plutôt bonne des 2.8 tomes. Comme il ne reste plus que celui là, je pense que je vais prendre sur moi pour arriver au bout de la série.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 26 janvier 2014 à 11h30
  • Dernière modification le 26 janvier 2014 à 11h29
  • Critique de livre
  • Pas de commentaire

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly