Succubus Heat, de Richelle Mead

Succubus Heat, publié en français sous le même titre, est le quatrième tome de la série des aventures de Georgina Kincaid, après Succubus Dreams.

Je ne vais essayer de résumer ou d'évoquer l'histoire de ce tome, parce que toutes les tentatives que j'en ai lues sur internet contiennent des évènements qui se déroulent assez tard dans l'histoire (entre le tiers la moitié) et que j'aurais préféré découvrir dans l'histoire.

Cette critique révèle des évènements clefs du tome précédent et évoque plus ou moins clairement des évènements de ce tome.

Globalement, ce tome est dans la continuité du précédent, Succubus Dreams. L'ensemble de ce tome m'a fait un effet émotionnel presque aussi puissant que la fin du précédent, et je ne sais toujours pas juger si c'est une bonne chose ou pas.

Je m'attendais à ce que la situation de fin de Succubus Dreams soit transitoire, et que d'une façon ou d'une autre la situation amoureuse de Georgina s'arrangerait rapidement. Autant dire que c'est loin d'être le cas. Et j'ai ramené avec moi dans la réalité ces émotions négatives sans cesse ravivées.

Je pense que je vais quand même classé ce livre comme « très bien » parce que j'ai beaucoup (trop ?) accroché et que je me suis très facilement projetée dans l'histoire. Mais à ne lire qu'en étant capable de l'encaisser, ce qui est loin d'être toujours le cas pour moi.

J'ai beaucoup aimé la version « sombre » de Georgina, si différente de la version plus « joyeuse » que l'on a connu dans les trois tomes précédents. J'aurais subi le même genre de transition et le même genre de résultat dans la même situation, comme si j'avais moi aussi ces deux facettes disponibles en moi, ce qui renforce ma proximité avec le personnage et ma projection dans son histoire.

Je me souviens avoir lu une critique de ce tome ou du précédent alors que j'étais encore assez tôt dans la série, où le commentateur disait que c'est tellement évident vers où va la série qu'il avait simplement arrêté. Peut-être poussée par ce commentaire, j'imaginais bêtement une conclusion genre « l'Amour Pur qui détruit les contrats infernaux et ils vécurent heureux » et tout. D'ailleurs la faille dans le contrat suspectée à la fin de Succubus Dreams allait dans ce sens.

Je n'ai jamais eu la prétention de deviner comment finirait la série, du moins de façon assez claire pour renoncer à la lire, mais le déroulement de ce tome a complètement détruit toutes les théories que j'aurais pu avoir.

J'ai hélas été un peu spoilée sur la conclusion de la série, mais je ne vois pas du tout comment il est possible d'atteindre les éléments que j'ai aperçus, à partir de l'état final de ce tome (ou du preview du premier chapitre de Succubus Shadows).

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 22 février 2014 à 18h07
  • Dernière modification le 22 février 2014 à 18h07
  • Critique de livre
  • Pas de commentaire

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly