Fatiguée

J'ai tendance à me considérer comme une développeuse, même si relativement récent, avant j'utilisais plutôt le mot codeuse dans le même sens.

J'ai appris à programmer au millénaire dernier, et je n'ai jamais vraiment arrêté depuis.

Pourtant, comme je l'ai expliqué dans Je ne suis pas une geekette, je ne suis pas passionnée par la programmation, ou par aucun élément de l'ingénierie logicielle. Je programme parce que je le peux et parce que c'est un outil pertinent pour atteindre un but que je me serais fixé. Je ne programme pas pour le plaisir.

Ce qui explique probablement que je ne ressens pas de besoin de « complexité », et ce n'est pas malvenu qu'un problème que je cherche à résoudre par la programmation soit simple. C'est même plutôt bienvenu, parce que j'atteins d'autant plus rapidement l'objectif, qui est la seule chose qui m'intéresse dans l'histoire.

Mais parfois, ce n'est ni simple, ni complexe.

Et je trouve ça de plus en plus usant.

J'ai passé une proportion significative de ma journée dans cet entre-deux : j'ai enchaîné les problèmes dans le projet perso' qui m'occupe en ce moment, mais il n'y avait aucune complexité conceptuelle, ni même de complexité technique. Juste un gros tas de petites merdes (je me demande si ce ne sont pas des choses que David Madore appelerait « crottes de ragondins »).

Je ne sais pas si c'est un effet du vieillissement, ou si c'est le manque de développement intéressants, tant sur le plan professionnel (je n'ai pas vraiment développé professionnellement depuis plus de deux ans) que sur le plan personnel (mon github est rempli de commits extrêmement simples depuis des années), ou autre chose.

Et depuis plusieurs mois le boulot est quasiment soul-crushing, et je suis trop vidée une fois rentrée à la maison pour faire beaucoup de choses intéressantes pendant mes temps de loisir. Ça n'aide sans doute pas.

Le problème, c'est que je ne vois pas trop comment sortir de cette situation, à part en trouvant la racine du mal pour l'attaquer directement.

Vu que je n'ai jamais programmé pour le plaisir, je ne peux pas vraiment l'abandonner comme un loisir qui n'en apporterait plus, car ce n'a jamais été le but. Je ne vois comme options que de continuer à encaisser cette chiantise, ou renoncer aux objectifs qui me font programmer.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 24 janvier 2016 à 19h46
  • État de la bête : lassée
  • Pas de commentaire
  • Tag : Humeur

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly