Every Day Carry en 2016

Il y a un an, jour pour jour, heure pour heure même, j'ai publié mon everyday carry, c'est-à-dire en gros la liste des objets que je transporte avec moi tous les jours, ou presque. Il y a plus de détails au bout du lien précédent.

Les choses ont un peu changé en un an, aussi bien « naturellement » que sous l'impulsion des simagrées sécuritaires qui me poussent à cacher tout ça ailleurs que dans un sac, et donc à en réduire drastiquement l'encombrement (tant en termes de volume que de poids) pour s'adapter au nouveau port.

Nouveau port qui n'est pas encore très bien fixé, donc pour l'instant je ne vais pas en parler plus que ça, je bloguerai dessus une fois que j'aurai trouvé une solution satisfaisante. Donc pour l'instant, je n'ai fait qu'un premier dégraissage, en supprimant les fonctions inutiles et en cherchant des remplaçants moins encombrants aux fonctions conservées.

Vue d'ensemble

Photo de (presque) tout mon EDC en 2016

Évolution de l'EDC

Les valeurs sûres

Je vais commencer par une liste rapide des objets dont je ne vais pas parler ici parce que je les ai déjà décrits en détail l'année dernière et qu'ils sont encore dans mon EDC :

Suppression des inutiles

Ça se voyait déjà dans le descriptif que j'en faisais l'année dernière, mais le carnet de chèques et le conteneur de boucles d'oreilles n'avaient pas vraiment une utilité suffisante pour justifier leur place dans mon EDC, et ils ont disparus de mon sac à main bien avant que je cherche activement à faire du dégraissage.

Le sac de courses

Je n'ai pas caché ma déception envers le sac de courses de chez Picard, et celui que j'ai trouvé chez Monoprix a des plis nettement mieux construits, ce qui permet de le replier logiquement et facilement.

Le téléphone à tout faire

J'ai évoqué l'idée quand j'ai détaillé mon EDC, il s'agit de fusionner dans un seul appareil mon plan en papier, mon GPS, mon téléphone principal et mon téléphone durci de secours, dans un seul smartphone durci et des applications auxiliaires. En l'occurrence, mon Kyocera Torque KC-S701.

Les réserves sur le SPoF que constitue cette idée sont toujours d'actualité, mais dans le contexte de ce billet, le volume l'emporte sur ces considération.

J'ai donc mon Kyocera, et exeunt le plan, le GPS et le dumbphone secondaire.

Nomad Key

J'ai assez tôt remplacé mon câble micro-USB quelconque par une Nomad Key, avant même de me poser les questions spécifiques sur l'encombrement, juste parce que je trouve le concept très sympathique.

À la longue, je dois reconnaître que la petite taille de l'engin n'est pas toujours très pratique, surtout parce qu'il ne supporte pas le poids d'un téléphone. Par exemple, c'est pratiquement inutilisable sur les ports USB en façade d'une tour d'un PC fixe.

D'un autre côté, le PC fixe est fixe, et garder un câble micro-USB pas loin de chaque tour est pertinent.

Portefeuille et porte-monnaie

J'aime beaucoup mon Tru Virtu Papers & Cards, mais il est de fait qu'il n'est pas petit, et qu'il faut transporter les pièces dans un porte-monnaie à part.

Tru Virtu fait aussi un Cash & Cards, un poil plus épais mais deux fois moins large, et capable de contenir cartes, billets et pièces, en quantité relativement limitée mais suffisante pour moi.

Entre la quête de réduction du volume et le côté pratique d'avoir les billets et les pièces dans le même conteneur, j'ai craqué.

À l'usage, il me convient tout à fait et je l'aime bien aussi, à un détail près : la tendance des pièces à s'empiler et se coincer dans le compartiment. Du coup seulement une partie des pièces sorts, je crois que je n'ai pas assez pour payer et je sors un billet, donc je me retrouve avec encore plus de pièces, et le cercle vicieux est bouclé.

Ce problème est à la limite entre supportable et rédhibitoire, et j'ai encore du mal à déterminer de quel côté de la limite il se trouve. En attendant, je teste diverses idées pour y pallier, avec un succès plutôt mitigé pour l'instant.

Le carnet

C'est plutôt contre-productif en termes d'encombrement, mais j'ai remplacé mon agenda au format Filofax Pocket par un carnet A6 de la Compagnie du Kraft.

Ils ont à peu près la même épaisseur, mais A6 par rapport à Filofax Pocket c'est 16 mm de hauteur et 14 mm de de largeur en plus. J'aime tellement le cuir, l'entreprise et le principe du carnet que ça m'embête de revenir en arrière, donc ce seront probablement les conteneurs qui feront la différence.

Les outils de crochetage

J'avais déjà parlé de l'utilité douteuse de mon jeu d'outils de crochetage. Relativement récemment, une des rares occasions de s'en servir pour de vrai s'est présentée, et j'ai lamentablement échoué. Il semble que la compétence de crochetage rouille plus vite que je croyais.

Il y a de quoi inciter à retirer complètement ces outils de mon EDC, parce que si je ne suis même pas suffisamment compétente pour tirer parti des rares occasions qui se présente, à quoi bon ?

Pour une raison bizarre que je ne comprends pas très bien, ma psychè a décidé de faire exactement l'inverse, et j'ai repris l'entraînement. Cet entrainement est du coup une raison de transporter ces outils.

Cependant, le souci de l'encombrement n'est pas résolu, et s'y ajoute en plus de la crainte de perdre mon unique jeu de crochets suite à une mauvaise rencontre avec un saltimbanque sécuritaire.

J'ai donc acquis un "Jackknife" du même fabriquant. En gros, c'est le principe du couteau suisse, mais avec des crochets au lieu des lames et autres outils. Comme les crochets sont fins et n'ont pas besoin d'être long, le résultat est très compact (87x20x6.5 mm), avec l'aspect d'un couteau de poche dont le manche est en métal.

J'aimerais beaucoup savoir à quoi ça ressemble sur une machine qui scan les bagages, mais je doute que le résultat soit vraiment plus favorable s'il ressorte en couteau de poche plutôt qu'en outil de crochetage.

Au passage, j'ai compris l'intérêt de la ligne slimline de SouthOrd, pour les serrures européennes, alors que le jackknife reprend le design des crochets pour serrures américaines. J'envisage d'européaniser mon jackknife à coups de lime, ou peut-être acheter une meule pour mini-perceuse.

Entre les têtes américaines et le poids du manche dont l'inertie tue les sensations dans le crochet, c'est un outil nettement inférieur à un jeu de crochets classiques. J'ai cependant du mal à croire qu'il y ait beaucoup de serrures là dehors auxquelles je pourrais être confrontée (légalement, donc) qui soient juste à la limite pour que la qualité de l'outil fasse la différence entre pouvoir l'ouvrir ou non, surtout à mon niveau de compétence.

Cela étant, j'envisage sérieusement de me procurer un jeu de Bogota, après avoir lu tellement de bien sur leur qualité, pour un encombrement pratiquement nul, par exemple en le stockant dans le porte-monnaie.

Celui là aussi, je me demande à quoi il ressemble sur les scanners de bagages, et si la forme particulière de la tête permettrait de passer pour quelque chose d'inoffensif en mettant quelque chose qui ressemblerait à un manche par dessus.

Accessoirement, je me demande aussi si ça ne représenterait pas suffisamment peu de métal pour passer sous un portique typique, éventuellement avec la version mini ou nano. Et voir s'ils pourraient être stockés dans le soutien-gorge, suffisamment proche des armatures pour que le détecteur à main ne les distingue pas. Cependant, même si j'aime beaucoup ce niveau de réflexion, la mise en pratique demanderait clairement des efforts disproportionnés par rapport à simplement se passer de crochets.

Les clefs

J'ai bien aimé le principe de Key Smart, mais ça n'a pas l'air idéal avec mon jeu de clefs de tailles hétérogènes, et les avis sur le grand 'ternet ne sont pas tous très positifs, et la gestion de l'épaisseur éventuellement variable du trousseau n'a pas l'air idéale.

En cherchant sur les systèmes similaires, j'ai fini par tomber sur KeyCage, qui m'a plus convaincue, et que j'utilise maintenant.

Je ne suis pas certaine d'avoir gagné grand chose en termes de poids ou d'encombrement, mais c'est beaucoup moins fouillis, tout en restant utilisable avec une seule main, même non dominante.

Le seul reproche que j'aurais à lui faire est d'être basé sur des vis à tête hexagonale, qui demande donc une clefs dédiée, plutôt qu'une tête à fente ou cruciforme plus standard.

L'outil multi-usages

J'avais évoqué l'idée de remplacer mon Victorinox Huntsman par un outil multi-usages à base de pince, parce qu'il y a quand même eu un certain nombre de fois où une telle pince m'a manquée. Sans grande motivation, parce que j'aime quand même beaucoup mon couteau suisse.

Et puis au détour d'une promotion assez intéressante, j'ai acquis un Victorinox Swisstool Spirit. J'en écrirai plus de détail dans un billet dédié, mais j'ai été très rapidement séduite par l'outil, au point de le prendre avec moi à la place du Huntsman, non sans un pincement au cœur.

Les ciseaux sont certainement un point faible du Spirit, pour l'instant je garde le Micra qui prend d'autant plus de valeur, mais ce n'est pas une décision arrêtée. Je vais peut-être remplacer le Micra par de petits ciseaux dédiés, ou le supprimer simplement si au fil du temps je suis suffisamment satisfaite des ciseaux du Spirit, éventuellement complété par des ciseaux dédiés à la papeterie.

Les bouchons auriculaires

J'ai une très bonne expérience avec les bouchons Alpine, donc je suis restée fidèle à la marque, mais je suis passée aux WorkSafe édition 2015, parce que l'atténuation est un peu plus forte (tant pis pour les distorsions acoustiques), et les éditions 2015 sont dans un conditionnement beaucoup plus compact.

EWDC, ou les objets supplémentaires pour les jours de boulot

J'avais déjà esquissé mon Every Work Day Carry l'année dernière, avec mon Thinkpad X220 et ma spork, et j'y ajouté les objets suivants, soit neufs soit reclassifiés depuis l'ex-EDC.

Le thermomètre infrarouge

Je l'avais évoqué parmi les candidats à l'EDC l'année dernière, et son utilité a été moult fois démontrée face au mug isotherme du boulot. Donc je l'ai adopté pour tous les jours travaillés.

Les fournitures de bureau

Il y a en fait une bonne partie de l'EDC que j'avais présenté qui relève plus des affaires de bureau que de ce dont on peut vraiment avoir besoin à n'importe quel moment : les stylos, le marqueur, la petite règle et le pointeur laser.

Je pense qu'il est judicieux de garder un stylo, si c'est possible. Et si ça ne l'est pas, le carnet n'a plus vraiment d'intérêt. J'ai choisi de garder le rollerball, parce que ça reste ce qu'il y a de plus « tous terrains », mais j'ai remplacé celui d'ONLINE à cartouche, parce qu'il n'arrêtait pas de se boucher faute d'utilisation suffisamment intensive, par un FriXion LX de Pilot.

Le reste est passé dans le sac de l'ordinateur portable.

Au passage, j'ai remplacé le Pilot Metropolitan par un Héritage 92 qui m'a été offert, parce que je trouve magnifique aussi bien l'objet lui-même que les lettres qu'il permet de former. Et je préfère aussi sérieusement la plume fine à la plume moyenne du Metropolitan.

Les affaires de maquillage/beauté

Le miroir et la pince à épiler me sont trop souvent utiles pour que je les sorte de mon EDC à ce stade. Tout le reste ne sert qu'à entretenir mon apparence physique et éviter les désagréments que la Société fait subir aux femmes qui ne se soumettent pas aux injonctions sur l'apparence.

Du coup j'hésite encore à faire une trousse de maquillage que je ne transporterais pas en EDC. Par exemple dans le sac d'EWDC.

Le problème, c'est qu'en cherchant les occasions que j'ai eue de m'en servir, la plupart n'auraient pas été possibles, ou beaucoup plus pénibles, en limitant les affaires de beauté au sac de travail.

Je ne sais pas trop comment je vais prendre ce problème là, vos éventuelles suggestions sont bienvenue.

En attendant j'ai trouvé un peigne assez sympathique pour remplacer la brosse, qui est de loin l'objet le plus encombrant de cette catégorie. Il va demander nettement plus de temps pour obtenir un résultat, mais il me semble que le résultat est meilleur. Avec la rareté des utilisations, ça me semble être un très bon compromis dans l'optique de ce billet.

Candidats

Comme lors du billet de l'année dernière, finalement comme pendant une bonne partie de l'année, il y a un certain nombre d'objets que j'envisage d'ajouter à mon EDC, dans la mesure de la place disponible. Je ne vais pas être aussi détaillée que l'année dernière, parce que tout ça est très instable ces temps ci, mais pour vous faire une idée :

Conclusion

Voilà, j'ai encore fait une tartine pas forcément super intéressante, mais qui a au moins le mérite d'être exhaustive. Et presque la moitié de la longueur du billet de l'année dernière, pour à peu près la moitié des objets qui ont été changés, c'est vaguement raisonnable.

Mais est-ce que ça vous intéresse toujours ?

Ou préfèreriez-vous une page « EDC » cachée au fond de la section Natologie, mise à jour à chaque fois que nécessaire, sur le principe de ma wishlist et de ma liste de lecture, au lieu de billets de blog à intervalles réguliers ?

Au passage, j'étais toute fière d'avoir réussi à faire (presque) tout tenir sur un goban, soit 19 dm², avant de me rendre compte que les objets sur la photo de l'année dernière couvrent environ 25 dm². Pas très spectaculaire comme réduction…

Comme précédemment, et comme tout le reste du temps, les conseils sur quoi ajouter ou supprimer à l'EDC sont bienvenus, tout comme les pistes d'améliorations par rapport à l'environnement changeant de mon pays ou par rapport à autre chose.

Et évidemment, je me ferai un plaisir de lire, et critiquer si vous le souhaitez, vos EDC / EWDC / EDCC / ETC.

Commentaires

1. Le mercredi 4 mai 2016 à 7:19, par Balise :

"Ou préfèreriez-vous une page « EDC » cachée au fond de la section Natologie, mise à jour à chaque fois que nécessaire, sur le principe de ma wishlist et de ma liste de lecture, au lieu de billets de blog à intervalles réguliers ?": non. Genre. Non. :D

2. Le lundi 26 septembre 2016 à 15:18, par Véro :

Étant généralement toujours prête à être prête, j'ai peut-être une idée pour toi : dans tout ce qui est matériel de premiers secours basique ce sont les pansements qui me paraissent les plus indispensables (surtout pour moi xD) et moi je les stocke dans mon porte feuille/porte monnaie. Car glissé avec les billets ils ne prennent pas trop de place, restent à plat, et en général toujours avec moi. =)

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 3 mai 2016 à 23h21
  • État de la bête : vide ses poches
  • 2 commentaire(s)
  • Tag : Jouets
  • Tag : Suite

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly