Fin de série

Ça fait quelques années que je connais le concept de life hacking, que j'ai l'impression de traduire et résumer maladroitement en disant que c'est un ensemble de trucs et astuces pour tirer le mieux parti de notre temps dans ce monde.

Je n'ai pas cherché plus que ça, parce que la plupart de ces trucs et astuces ne semblent pas marcher sur moi. Je ne sais pas si c'est moi qui suis vraiment trop tordue dans ma tête, ou si tout le monde fait son marché dans tout ça en se retrouvant à laisser de côté une grande partie.

Un des rares principes qui marche à peu près sur moi est le calendrier de Seinfeld. Le principe est de se mettre une pression pour faire une tâche quotidienne en ayant un calendrier sur lequel on marque les jours dans lesquelles la tâche et faite, et ne se motivant à « ne pas casser la chaine », c'est-à-dire chercher à atteindre le plus grand nombre de jours consécutifs au cours desquels cette tâche est réalisée.

Dans ce billet, je vais appeler utiliser le mot série pour désigner un tel ensemble de jours consécutifs, comme traduction de l'anglais streak.

La puissance de ce système, c'est qu'avec le temps la série prend de plus en plus de valeur, mais qu'elle reste aussi fragile, anéantie en un seul jour.

La principale limite, c'est qu'une fois qu'une longue série est détruite, retrouver une valeur équivalente est tellement loin dans le futur que ça peut être difficile de se motiver à recommencer. Je ne serais pas surprise que ce système détruise un certain nombre de motivations qu'un système plus laxiste dont on se « remettrait » plus facilement.

Une façon d'amplifier ces deux côtés en même temps et d'afficher clairement la longueur de la série en cours. Le calendrier de Seinfeld original, c'est juste un tas de croix, la différence entre une série de 60 jours et une de 70 jours n'est pas forcément évidente, alors qu'un nombre qui augmente chaque jour et éventuellement retombe à zéro est plus direct et plus marquant mentalement.

C'est comme ça que quand je me suis inscrite sur GitHub il y a presque trois ans, j'ai découvert le calendrier chiffré, et ça a suffit à me donner l'idée et à réaliser (au moins) un commit par jour.

Plus récemment, je me suis inscrite sur Duolingo et sur memrise, qui sont tous les deux des gamifications de l'apprentissage de langue. En gros et à la hache, Duolingo est plus orienté « cours », et je le trouve dans l'ensemble mieux fait, alors que Memrise est plus « listes de vocabulaire », et a un système d'entretien des associations au fil du temps plus poussé, mais pas grand'chose d'autre.

Ainsi, avec mes capacités sociales légendaires, la seule chose vaguement intéressante sur mon profil Duolingo est la longueur de ma série (128 jours au moment où j'écris ces lignes).

Et pourquoi je parle de tout ça aujourd'hui ?

Parce qu'hier, GitHub a changé son interface, et supprimé complètement la notion de série, pour ne plus afficher que l'équivalent du calendrier original, et qui ne remonte même pas plus loin qu'un an dans le passé.

Voici le cadre « Contribution » tel que je le voyais avant-hier :

GitHub contributions avec série

Et voici le nouveau cadre « Contribution » de mon profil :

GitHub contributions avec série

Honnêtement, si l'interface était comme ça il y a trois ans, je ne pense pas que j'aurais envisager de faire un commit par jour. Est-ce que ça aurait fait avancer mes projets personnels plus lentement ? Je ne suis pas sûre, je dirais que oui, mais ce n'est pas évident du tout.

Cela dit, je comprends tout à fait les critiques de l'affichage public des séries. Je pense que ça ne me touche pas suffisamment (comme trop de trucs de life hacking) pour me faire du mal, mais je conçois tout à fait que la pression puisse être trop forte pour certaines personnes, et que ce nombre ait ainsi des effets néfastes.

Par exemple, Erik Romijn détaille ça dans How the GitHub contribution graph is harmful.

Je ne sais pas trop quel impact ça va avoir sur mes « commit du jour ». Je pense que l'inertie va me faire continuer un moment, mais il n'y a plus tellement d'en jeu à rater un jour, puis plusieurs, jusqu'à arrêt total...

Je pense qu'un bon moyen de limiter les défauts de ce système est d'offrir des échappatoires. Typiquement, git permet d'antidater des commits, donc si un jour je ne peux pas assurer mon commit, je peux en faire deux le lendemain. Exactement comme si j'étais en vacances, avec l'accès internet qui tombe en rade, et que je maintenais soigneusement le commit quotidien, mais que je ne push qu'une fois de retour. La difficulté, c'est juste d'accepter que ce n'est pas tricher mais une flexibilité du système.

Duolingo, par exemple, a une monnaie virtuelle dans le jeu, que l'on peut gagner en finissant des leçons ou en pariant qu'on peut tenir 5 jours de suite, et avec laquelle on peut acheter la non remise à zéro pendant une journée. Là c'est beaucoup plus évident que l'échappatoire fait partie du système est ne relève pas de la triche.

Alors que Memrise n'a aucun mécanisme d'échappatoire, et en plus ma série buggait, autour de 110 jours j'avais le changement de jour qui buggait : pas de remise à zéro du quota quotidien, ni d'incrémentation de la longueur de la série, pendant presque une semaine. Et quelques jours plus tard, dans des circonstances dont je ne me souviens plus très bien, j'ai raté de peu mon quota quotidien, et paf remise à zéro. Quelques jours plus tard, départ en vacances, et sur mon PC portable l'identification pour le site a expiré. Je me serais sans doute donné la peine de chercher le mot de passe s'il y avait une longue série en jeu, alors que là je n'y ai pas du tout touché pendant les vacances.

Commentaires

1. Le lundi 30 mai 2016 à 18:59, par juef :

It's funny that currently your contribution graph looks like you missed a day ;)

screenshot

2. Le mardi 31 mai 2016 à 9:56, par Natacha :

juef, what a wonderful surprise to see you here, I didn't expect it \o/

It turns out I didn't witness my contribution page as you captured. It indeed looks like a streak-breaker, and now that the streak lengths are no longer displayed there is no obvious hint that something is amiss (one would have to realize that the latest corner stands for a Saturday while the capture was made on Monday).

When I checked it this (European) morning, I found another issue:

Github Contributions without May 30th

It turns out that May 30th is missing from the timeline, as if it didn't happen. It makes me worry about causality, and that's much more serious than a streak. Maybe we need a Doctor?

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 21 mai 2016 à 12h56
  • État de la bête : compte les jours autrement
  • 2 commentaire(s)
  • Tag : Geek

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly