Perte de mémoire

Les faits

Quand j'étais petite, j'aimais beaucoup les puzzles. Je les aime encore maintenant, mais plus autant.

Dans les années quatre-vingt-dix, par je ne sais plus quel concours de circonstances (un cadeau ?), j'ai été en possession d'un Rubik's Cube classique (de taille 3). Je n'ai pas réussi à inventer de solution, et j'ai fini par en trouver une et l'apprendre.

Cette méthode, en résumé, consiste en quatre étapes :

  1. placer les arêtes,
  2. orienter les arêtes,
  3. placer les coins,
  4. orienter les coins.

Pour chaque étape, il y a un algorithme, c'est-à-dire une suite de mouvements du cube à apprendre par cœur, qui permet de progresser dans l'étape en cours sans détruire les précédentes. Par exemple pour l'étape 2, l'algorithme inverse l'orientation de deux arêtes, sans changer la position d'aucune arête ni l'orientation des dix autres arêtes, mais change complètement les coins.

Depuis cette époque, je me suis irrégulièrement retrouvée face à des cubes mélangés, et j'ai essayé de mettre en œuvre cette méthode. J'ai rapidement perdu un accès cognitif à ces algorithmes, mais « mes mains s'en souvenaient », dans le sens où un automatisme moteur était capable de ressortir cet algorithme.

Jusqu'à avant-hier.

J'ai fait comme d'habitude mon bonhomme de chemin dans ce cube (c'est une méthode assez peu efficace, il me faut bien cinq minutes pour arriver au bout). Je n'ai eu aucun problème pour faire les trois premières étapes, et puis j'ai commencé la dernière. J'ai réussi à sortir une fois l'algorithme habituel. Et puis quelque chose s'est cassé, avant ou pendant la deuxième exécution, et depuis je n'ai jamais pu le refaire.

Conséquences

J'ai toujours dit et pensé que ça ne m'intéresse pas de connaitre une solution au Rubik's cube. Je n'en tire aucun plaisir personnel, et je n'aime pas spécialement le positionnement social que ça donne. S'il faut passer du temps à apprendre un tour de foire à montrer en société, je préfère largement les figures au balisong.

Et pourtant, j'ai cherché à retrouver cet algorithme pendant un temps que je trouve démesuré, et que je trouvais déjà démesuré pendant que j'étais dessus, mais je n'arrivais pas à lâcher la question.

Le problème est d'une part que ma mémoire de cet algorithme est purement motrice, pas cognitif, et d'autre part d'internet ne semble avoir aucune trace de cette méthode (ce qui est compréhensible, vu qu'il existe des méthodes plus simples pour ceux qui ne veulent pas mémoriser, et des méthodes beaucoup plus rapides pour ceux qui sont prêts à faire l'effort de mémorisation).

Je sais que le support sur lequel j'ai appris est inaccessible, au fil des réorganisations des relations humaines avec la personne qui m'a montré cette photocopie de page manuscrite. Et malgré ma tendance à trop tout garder, je ne suis pas sûre qu'il existe un exemplaire écrit de cet algorithme parmi mes affaires, alors que je suis sûre qu'il faudrait un temps titanesque pour le chercher.

Il est très probable que ma mémoire motrice soit encore là, et qu'il suffirait des quelques premiers mouvements pour me remettre sur les rails. J'espérais qu'internet puisse me le fournir, mais manifestement l'Histoire a été complètement purgée de toute trace de cet algorithme.

Si un de mes gentils lecteurs a des références, ça m'aiderait beaucoup. À votre bon cœur…

En supposant que cette méthode soit vraiment perdue, je ne sais pas trop quoi faire. Intellectuellement, ça ne m'intéresse toujours pas d'apprendre une (nouvelle) méthode de résolution. Émotionnellement, cette perte me fait quand même quelque chose. Il va bien falloir qu'un de ces deux aspects cède.

Ou alors je laisse reposer ça quelque mois, et j'essaye si je retrouve accès à cette mémoire motrice.

Il y a quand même un aspect positif à cette histoire, qui est qu'en passant j'ai découvert le principe des commutateurs et une esquisse de comment s'en servir pour fabriquer des générateurs, et ça ça m'intéresse beaucoup. Un de ces jours je vais peut-être ressortir mon Professor's Cube.

Annexe : ce qu'il reste de ma méthode

Si ça intéresse quelqu'un, voici les algorithmes impliqués dans la méthode que j'ai apprise.

  1. algorithme 1H F H' F' G' F G

  2. algorithme 2D B' D' B F B F' B'

  3. algorithme 3G B' D' B G' B' D B

  4. algorithme 4 ???

Comme je l'ai dit, je n'ai pas le dernier algorithme, mais je suis certaine qu'à un moment assez tôt il y a B G H et ça se termine par G' F H B' mais à part ça…

Commentaires

1. Le mercredi 19 juillet 2017 à 18:47, par Johan :

Ce serait en combien de mouvements ?

2. Le mercredi 19 juillet 2017 à 19:24, par Natacha :

Je ne sais pas trop. J'ai un vague souvenir de 24, ou peut-être 22, mais je n'y fais pas trop confiance. Je suis certaine que c'est nettement plus que 10.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 16 juillet 2017 à 23h30
  • État de la bête : vieillissante
  • 2 commentaire(s)
  • Tag : Tarée

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly