Avancées techniques

Alors que le temps des sites personnels semble largement révolu, et que les quantités de visites et d'engagement sont toujours plus abyssales, le temps est venu de déployer quelques technologies marquantes du (début du) XXIème siècle : les connexions chiffrées, et l'enregistrement dans un cookie des informations du formulaire de commentaire.

Pour les connexions chiffrées, ce n'est pas vraiment une surprise, j'ai évoqué dans le billet précédent les différentes expérimentations. Ça devrait être maintenant au point, donc j'annonce officiellement l'ouverture du HTTPS, et si vous voyez le moindre problème avec ça n'hésitez pas à me contacter par quelque moyen que ce soit.

J'annonce aussi l'ouverture du préremplissage du formulaire de commentaire au moyen d'information enregistrée dans un cookie.

Comme c'est un système complètement opt-in, c'est-à-dire qu'il faut cocher une casé décochée par défaut pour qu'il se passe quoi que ce soit, j'espère avoir le droit de me passer des idioties pratiquées par les autres sites.

Et par souci de transparence, j'ai fait une page qui décrit tout ce qui est stocké dans ce cookie et comment, en espérant que ce soit compréhensible.

J'ai longuement hésité entre faire ça avec un cookie, et faire ça avec le Local Storage attribué au JavaScript.

D'un côté, un cookie est envoyé au serveur à chaque requête, ce qui consomme une certaine quantité de bande passante, qui n'est pas une ressource numérique anodine. D'un autre côté, le Local Storage impose de faire tourner mon javascript dans votre navigateur, ce qui est loin d'être anodin non plus en termes de pouvoir. D'un troisième côté, vous n'avez que ma parole que le cookie n'est pas utilisé à des fins peu avouables, alors que si le JavaScript donne plus de pouvoir, il vous permet de vérifier ce qui en est fait.

J'ai finalement tranché en faveur de la solution par cookie, en pensant à l'expérience utilisateur (ou du moins ce que j'en connais) : pour ceux qui acceptent tout ça ne change pas grand chose, et j'imagine que plus de gens bloquent brutalement le JavaScript que les cookies, et un éventuel prompt de blocage taquinerait l'utilisateur à chaque chargement de page pour le javascript, alors que ce n'est qu'à chaque commentaire posté après voir coché la case pour le cookie.

Et peut-être aussi un peu parce que le cookie fait plus rétro que le JavaScript, mais je ne suis pas encore prête à avouer ce critère.

Merci donc à tout ce qui me reste de lecteurs fidèles, et bienvenue dans le XXIème siècle 😉

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 4 juillet 2017 à 12h58
  • État de la bête : en progrès
  • Pas de commentaire
  • Tag : Site

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly