Journal d'une apprentie motarde, essai n°2 : MT-07

La deuxième moto que j'ai essayée est la Yamaha MT-07, meilleure vente en France depuis plusieurs années, et fait partie des trois motos les plus utilisées en école, avec la CB500F que j'ai déjà essayée et la Z650 que j'ai connue à l'école.

Je dois avouer que je partais avec une impression légèrement négative envers cette moto. D'une part, parce que j'ai lu dans plusieurs critiques que le seul intérêt de cette moto est le comportement de son moteur, le reste étant à la limite de laisser à désirer ; or ce n'est pas du tout ce que je recherche. D'autre part, parce que d'après le commercial, comme c'est la moto la plus populaire, c'est aussi la plus volée, ce qui est déjà chiant en soi, et en plus augmente le prix de l'assurance.

En réalité, j'ai fait deux essais de cette moto. La première fois, des gouttes ont commencé à tomber juste avant que je monte dessus, et dans les deux gros kilomètres qui ont suivi, j'ai essuyé trois averses et traversé deux zones arc-en-ciel. Je n'ai rien contre le lobby LGBT, mais la route arc-en-ciel, ce n'est juste pas possible, et j'ai fait demi-tour dans un giratoire.

Ce premier essai n'a pas été complètement perdu, parce que pour ne pas reproduire la situation très désagréable de mon essai précédent, je leur ai acheté un support de téléphone, et j'ai pu avoir OsmAnd sous les yeux en permanence. En plus, j'avais préparé à l'avance un trajet avec de la ville, du giratoire, et une portion d'autoroute, d'après des indications approximatives du commercial.

D'ailleurs je salue la performance humaine de ce commercial Yamaha, l'expérience était beaucoup plus agréable et satisfaisante qu'avec le commercial Honda, et pas seulement sur le conseil d'itinéraire d'essai, au point que je suis presque triste de ne pas vouloir en tenir compte dans mon choix d'achat.

Pour mon vrai essai de cette moto, un jour où la prévision d'accalmie météo s'est réalisée, j'ai pu faire le trajet prévu, sans avoir besoin de la carte. Évidemment, ce n'est que si on ne l'a pas qu'on en a besoin…

Mon vécu de la MT-07 était beaucoup plus proche de la Z650 que de la CB500F, tant en bien qu'en mal. Dans mon rapport précédent je me demandais si la douceur des commandes était imputable au modèle de moto ou aux efforts du concessionnaire, je ne peux toujours pas conclure avec certitude, mais cette MT-07 était à peu près aussi rugueuse que la Z650 de l'école.

En revanche, j'ai pu sentir ce dont parlent tous les gens qui font les éloges du moteur de la MT-07. Elle peut effectivement donner l'impression d'être plus « vive », ou « joueuse », ou de plus « vouloir partir ». Je ne supporte toujours pas ce genre d'anthropomorphisme, mais maintenant au moins je vois ce qu'il y a derrière.

Quand on cherche des informations un peu quantitatives sur un moteur, on finit par tomber sur des courbes de puissance moteur, qui donnent le couple et la puissance délivrés par le moteur en fonction de son régime. Un manque qui m'a toujours interpelée, c'est l'état de la commande d'accélérateur, qui influe clairement sur la sortie du moteur. J'ai supposé par défaut que les courbes sont réalisées avec l'accélérateur à fond, mais je n'ai trouvé aucune confirmation claire.

Du coup, on pourrait imaginer ajouter une dimension à ces courbes, pour obtenir les surfaces de la puissance et du couple, en fonction du régime moteur et de la position de la commande d'accélérateur.

Et je pense que l'évolution de la courbe habituelle en fonction de la commande est justement ce qui fait qu'on ressent un moteur comme « vif » ou « linéaire » (ce dernier adjectif semblant avoir une connotation négative, pour une raison qui me dépasse complètement).

Mon ressenti, est que le moteur de la MT-07 a une réponse plus « concave » que la Z650 : un petit déplacement de la commande d'accélérateur au voisinage du point de ralenti envoie plus de puissance vers les roues. Je comprends qu'on puisse appeler ça vif, le rapport avec le champ lexical du jeu et du fun me dépasse encore un peu.

De façon amusante, une réponse concave semble jugée beaucoup plus positivement qu'une réponse linéaire, alors qu'à froid j'aurais tendance à préférer une réponse convexe, pour avoir plus de précision sur les petites valeurs de puissance. Mais d'un autre côté, comme il s'agit d'une perception qui serait concave ou linéaire, il y a peut-être un logarithme qui se balade entre la perception et les grandeurs physiques, comme c'est souvent le cas, qui ferait qu'en fait la perception linéaire donnerait le contrôle idéal.

Et du haut ma maigre expérience motocycliste, je dois confirmer un ressenti moins bon sur la MT-07 pour les autres aspects que le moteur, en particulier le confort de la selle, la suspension et les éventuels autres composants qui transmettent du mouvement à la selle, et la réaction générale de la moto quand je veux tourner ou agir sur une commande.

Le commercial disait que la position de conduite devrait être meilleure sur la MT-07 que sur la Z650, par rapport à ma morphologie, mais je n'ai rien ressenti à ce niveau, ni dans un sens ni dans l'autre.

J'ai été un peu étonnée par mon passage sur autoroute, vers 110 km/h, parce que je ne me souviens pas avoir autant ressenti le vent, aussi bien auditivement dans le casque que directement contre le buste, où je sentais vraiment une force qui voulait m'envoler. Alors que je me souviens d'au moins deux occasions où j'ai atteint cette vitesse avec l'école, j'en ai parlé dans la leçon n°12. Peut-être que ma mémoire me fait défaut, ou peut-être que la Z650 est moins fatigante à cette vitesse, ou peut-être que j'étais assez proche des gens devant moi dans le convoi pour profiter de leur aspiration.

Le résultat de cet essai est que la MT-07 ne me tente pas plus que ça. Je n'arrive pas encore à trancher entre la Z650 et la CB500F, mais je choisirais une de ces deux-là plutôt que la MT-07.

Cependant cet essai n'était pas inutile du tout, car il a enrichi ma compréhension des différences entre les modèles de moto, et il a confirmé que je peux rouler toute seule sans tension ni émotion plus négative que la simple peur d'abîmer une machine qui n'est pas à moi. J'ai même retrouvé le feu que j'avais raté pendant ma leçon en circulation, je sais maintenant où il est, même si je ne sais pas trop quoi faire de cette information.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 3 novembre 2019 à 19h57
  • Pas de commentaire

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2019 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly