One Foot in the Grave (Night Huntress T. 2), de Jeaniene Frost

ATTENTION : Cette page est obsolète, la critique ci-dessous a été déplacée vers la page de la série complète

One Foot in the Grave, publié en français sous le titre Un pied dans la tombe, est le deuxième tome de la série Night Huntress (« Chasseuse de la nuit »), qui continue l'histoire de Catherine Crawfield, une demi‐vampire en croisade contre tous les vampires.

Je vais lâcher quelques spoilers dans cette critique, et comme d'habitude et laisse un peu de texte entre l'avertissement et le début du texte libre, pour tous ceux qui font du read ahead. Les deux prochains paragraphes sont donc propres.

J'ai tellement adoré Halfway to the Grave que j'ai directement enchaîné avec ce tome. J'y ai retrouvé tous les points que j'ai adoré dans le premier tome (et que j'ai énumérés dans sa critique), mais en encore mieux.

En particulier au niveau de l'univers, que je sentais cohérent malgré le peu de détails fournis : ce tome continue à lâcher lentement mais sûrement les mécanismes de cet univers, tout en maintenant la cohérence avec ce qui a déjà été donné et l'impression d'une cohérence plus grande autour. Les tomes suivants continuent d'ailleurs dans ce sens.

Et donc maintenant, les réflexions plus spoilantes.

J'ai des sentiments assez mitigés envers le premier tiers de ce tome. À la fin du précédent, l'héroïne abandonnait son amour pour protéger à peu près tout le reste. Et il a fallu tout un tiers de tome pour qu'ils se retrouvent. Comme je me projette dans un livre pour l'apprécier, j'ai évidemment ressenti toutes les émotions pas super jolies qui vont avec la solitude et l'amour contrarié. De la même façon, juste après leurs retrouvailles c'est un peu orageux, et je l'ai ressenti aussi.

Mais en même temps, c'est le fait d'être projetée dans l'histoire au point de ressentir tout ça qui me fait apprécier un livre comme une drogue. Donc même si ce n'est pas vraiment agréable, ça fait partie de ce que je recherche. En plus, la construction de ce livre fait que ce n'est pas du négatif insupportable (ça aurait rompu la projection).

Commentaires

Vous pouvez laisser un commentaire sur la page de la série complète

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 26 août 2013 à 21h22
  • Dernière modification le 27 août 2013 à 22h35

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2022 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly