Nouveau sac à main

Mon sac à main était dans l'état décrit récemment depuis un bon bout de temps, et pourtant il semble avoir fait l'attention de mon weblogage et de la famille de mon copain à peu près au même moment mais de façon indépendante.

Les deux ont ensuite convergé, et le mois dernier (ouais, j'ai un backlog grooooos comme ça), je me suis retrouvée avec un nouveau sac à main offert par le père de mon copain (est-ce qu'il peut déjà se qualifier de « beau père », ou dois-je attendre une union plus formelle avec mon copain ?). Le voici :

Nouveau sac à main

J'avoue avoir un peu de mal à juger de sa robustesse, il faudra voir avec le temps. Au moins l'architecture du sac semble construite pour durer, et si c'est autant du cuir que ça en a l'air, il y a de forces chances pour qu'il se débrouille plutôt bien.

Concernant le nombre de poches, il y en a trois avec l'ouverture au milieu et une avec l'ouverture devant (et la vache). Techniquement, c'est une régression par rapport au vieux sac à main, qui avait en plus des trois poches centrales, deux poches extérieures et une poche à parapluie. Je perds donc une poche extérieure et la poche à parapluie. Ce n'est pas une grosse perte, vu que les poches extérieures ont une faible capacité et une faible sécurité qui limitent sévèrement leur utilisation, et comme je préfère de loin les capuches aux parapluies, je me passe facilement de parapluie et donc de sa poche dédiée. J'ai donc un avis neutre sur l'évolution de ce point.

Enfin cernant les pickpockets, je ne peux m'empêcher d'y voir une certaine régression, car toutes les fermetures éclair sont toujours exposées, il n'y a pas de rabat. Cela étant, les fermetures des poches latérales sont au fond d'un creux, ce qui limite les possibilités d'accès discret. De plus, ce sac à main est significativement plus profond que le précédent, et la plupart des affaires (et toutes celles qui me semblent importantes) n'atteignent pas la moitié de la hauteur ; combiné avec l'étroitesse des poches, si on ajoute mon bras par dessus, je pense être encore suffisamment protégée.

Cette profondeur est d'ailleurs un gros point fort de ce nouveau sac à main sur l'ancien : si ce nouveau sac a environ la même largeur (un petit peu plus) et la même épaisseur (un petit peu moins), il est significativement plus haut. J'imagine donc que le volume total est plus grand.

Avec en plus la disparition de la poche à parapluie, qui amputait la moitié de la profondeur de la poche centrale du vieux sac à main, la poche centrale devient nettement plus volumineuse et utilisable, au point de devenir la poche principale de ce nouveau sac à main, quand elle n'était que le fourre-tout pour ce qui n'avait pas de place ailleurs dans l'ancien.

De plus, cette hauteur supplémentaire permet de franchir deux seuils qui rendent ce nouveau sac à main plus pratique : il peut contenir du papier au format A5, ou des feuilles A4 pliées en deux, alors que l'ancien imposait de les plier en trois et ne pouvait contenir complètement que de petits cahiers ou blocs-notes.

Cela étant, le grand volume de la poche centrale n'a pas que des avantages, et en fait il se rapproche du principal défaut de sacs à main à une (grande) poche : les objets ne sont pas calés dedans, et au long de la journée leur position peut changer significativement. Du coup, il faut prendre le temps de fouiller dans la poche pour trouver ce que l'on veut, ce qui est pénible, et surtout empêche d'accéder « en aveugle » à son contenu.

Cependant, au fil des semaines j'ai pu commencer à contourner ce problème au moyen d'un placement judicieux des objets. C'est loin d'être résolu, mais tant que je suis en progrès il n'y a pas de raison de désespérer.

Autrement au niveau du confort, je trouve le contact de la lanière sur l'épaule et de l'avant du sac sur le bras plus agréable. D'un autre côté, j'ai l'impression que sa lanière glisse plus facilement de l'épaule (et je ne suis pas très fan du port en bandoulière) que l'ancien sac, mais je me fais peut-être des idées.

Enfin, il reste une considération que je n'ai pas du tout abordée, faute de pouvoir juger par moi-même : l'esthétique. Bon, il est évident que l'usure du vieux sac à main est un très mauvais point esthétique, voire rédhibitoire. Mais sur un plan plus général, et plus heu « architectural », je ne peux m'empêcher d'essayer de comparer l'esthétique du design. Entre mon ancien sac à main quand il était tout neuf et le nouveau, quelles différences ? J'avoue échouer lamentablement à trouver des éléments de réponse à cette question. Je me demande aussi dans quelle mesure le port en bandoulière ou sur l'épaule est pertinent pour cette question…

Bref, dans l'ensemble je suis très contente, et agréablement surprise, par ce nouveau sac à main. Je l'ai rapidement adopté, et il ne reste plus que quelques habitudes à corriger (principalement le sens des fermetures éclair et la nouvelle organisation des objets) pour qu'il devienne l'extension de moi-même que le précédent a été.

Mille mercis au père de mon copain :-)

Commentaires

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 9 avril 2011 à 23h10
  • État de la bête : gâtée
  • 1 commentaire
  • Tag : Jouets
  • Tag : Suite

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly