Évaluation a priori d'une mission

Il semblerait que j'ai déjà mangé tout mon pain blanc. Le commercial avec qui j'ai discuté est clair, il n'y a pas assez de missions à base de développement en Ada pour me tenir occupée, et il va falloir à un moment se contenter d'autre chose. Et ce moment, je crains fort que ce soit pour très bientôt.

À force de discuter (un peu) et de réfléchir (beaucoup), je suis arrivée à un petit système d'évaluation a priori des missions potentielles, histoire de poser une mesure à peu près objective de ce que je suis capable d'encaisser.

Comme je l'avais raconté plusieurs fois sur ce weblog, par exemple dans Code et qualité, je ne suis pas spécialement accrochée au développement en Ada, je veux surtout faire de la qualité (que ce soit en développement ou en administration système, voire réseau), et « Ada » c'est juste un mot-clef assez bien corrélé avec l'exigence de qualité.

Ce qui conduit au premier critère, la qualité du travail que je peux fournir (qui peut être plus que les contraintes minimales) :

Cela dit, j'avoue avoir quand même un faible pour l'Ada, donc c'est aussi un critère :

De la même façon, pour les missions d'administration système, j'ai une préférence pour les BSD :

La géographie est un critère important aussi :

Le confort des outils de travail joue un rôle non négligeable :

Dans la même catégorie, sur un point plus précis, parce que je me suis déjà fait avoir :

J'imagine que le point précédent est duplicable pour toutes les autres tâches logicielles secondaires : gestionnaire de ticket, système d'émail, message instantanée, etc, suivant quelle est leur place dans les méthodes de travail de l'équipe dans laquelle je me trouve (le cas échéant).

À titre de comparaison, j'ai fini deux missions, qui ont des scores respectifs de +5 et +25 : dans les deux cas il s'agit de développement pur en Ada, à portée de marche de chez moi, sur mon portable personnel, la différence se fait sur la qualité et la documentation.

Évidemment, ce sont les valeurs relatives qui sont pertinentes plus que les résultats absolus, car il s'agit essentiellement d'un outil de comparaison.

Cependant, j'ai choisi les valeurs 0 pour les exigences qui me semblent raisonnables, donc j'ai un sentiment plutôt positif quand j'ai droit à un critère de score positif et plutôt négatif quand le score d'un critère est négatif ; mais à l'échelle du total, ça ne me semble pas vraiment avoir ce sens. Par contre c'est une référence qui peut être intéressante, parce que sans chercher j'ai vu passer un bon nombre de postes qui auraient un score nul, pour des salaires atteignant 20 % de plus que mon salaire actuel.

Reste plus qu'à avoir le courage de montrer ça aux commerciaux…

Commentaires

1. Le lundi 3 septembre 2012 à 15:12, par zerte :

Waaa, mais c'est déjà pas mal d'avoir un employeur qui déniche des missions de développement en Ada!

2. Le lundi 3 septembre 2012 à 17:17, par Fred :

D'accord avec Zerte et d'ailleurs, il manque Java dans les langages que l'on pourrait être amené à te proposer... Dans ce cas, un immense océan de missions apparaîtrait devant toi !! Mais bon, je sais déjà ce que tu en penses ;)

3. Le lundi 17 septembre 2012 à 17:03, par Natacha :

Oui, je suis bien contente d'avoir un emploi, comme je le disais dans mon commentaire précédent [http://instinctive.eu/weblog/061-zero-point-de-sante-mentale#comm8] et je suppose qu'avoir de temps en temps des missions Ada c'est mieux que rien. Enfin, ça dépend ce qu'il y a autour du rien…

Et non, Java ne manque pas, car ces listes ne couvrent que les missions que j'ai une chance d'accepter. Java est hors de question, même si ça me coûte emploi et allocation chômage, même dans une période aussi merdique que 2012-2013. Il arrive un moment où on est limité par ce que l'on est juste incapable de supporter.

D'ailleurs en ce moment je me retrouve confrontée à une mission -45, et c'est authentiquement bien pire qu'être confrontée à Word. Ça semble tomber dans ce que je suis proprement incapable de faire. Ça me donne littérallement la nausée. Il se trouve que c'est la suite de ma première mission, qui était à +5, sauf que « le client est roi » et il faut satisfaire ses demandes complètement crétines. Et j'ai plus envie d'aller me pendre par la fenêtre que de produire un tel immondice.

Je ne suis clairement pas faite pour faire de l'informatique professionnelle.

4. Le mercredi 19 septembre 2012 à 11:20, par Fred :

-45 ??? Wouah !! Là, ça tourne au concours de la plus mauvaise note de mission... Tu serais pas en train de battre ton propre record ?
Courage ! :)

5. Le mercredi 19 septembre 2012 à 12:58, par Natacha :

Oui, c'est probablement un record personnel. Ça réussit à être pire que (le souvenir que j'ai de) ma pire expérience professionnelle précédente, où j'ai passé 4 mois uniquement à pipeter toujours le même mélange (juste dans pas les mêmes tubes) et à compter des cellules colorées sous un microscope optique. En me disant à chaque instant qu'une machine pourrait le faire et le ferait beaucoup mieux.

En même temps, ça donne la confirmation que -45 suffit à provoquer des effets somatiques (ou alors j'ai chopé un sale truc exactement en même temps, par coïncidence), et que ça tue monumentalement ma productivité.

Heureusement que ça se termine vendredi, sinon je crois que je serais en train de rédiger une démission.

Et si je suis acceptée, la prochaine mission sera entre +5 et +35 (le score de qualité est indéterminé mais positif, et la marchabilité reste à déterminer, c'est limite), sans compter un malus supplémentaire, que je n'ai pas encore réussi à quantifier, dû au fait que je n'aurai pas plus d'internet qu'un pauv' sous-ensemble du web.

6. Le mercredi 19 septembre 2012 à 18:04, par Fred :

Ca, le sous-ensemble du Web, je connais et en fonction des jours, ça peut presque augmenter la productivité :)

7. Le mercredi 19 septembre 2012 à 18:52, par Natacha :

Le problème n'est pas tellement qu'il manque une partie du web – c'est loin d'être une grosse perte. Le problème est plutôt qu'il manque tout le reste d'internet, et en particulier la connexion SSH derrière laquelle se trouve mon lien avec #freebsd-fr, #gcu et mon compagnon. Et ça, c'est tellement important pour la bonne circulation du chi que ce manque a un impact très négatif sur ma productivité.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 3 septembre 2012 à 7h34
  • État de la bête : complètement désabusée
  • 7 commentaire(s)
  • Tag : Boulot

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly