Apophénie politique

J'ai déjà parlé d'apophénie dans une vie un blog antérieur, mais je vais en faire un résumé rapide pour ceux qui ont la flemme de suivre les liens ou de consulter wikipédia en anglais (la version en français étant très insatisfaisante sur ce point).

En gros l'apophénie c'est la perception d'un ordre ou d'un lien entre différentes choses alors qu'il n'y en a pas. Par exemple, l'illusion des séries, illustrée plus visuellement sur l'article en anglais : des points placés aléatoirement selon une distribution uniforme auront l'air de s'accumuler autour de quelques pôles particuliers.

Dans un sens plus général, l'apophénie peut aussi désigner la perception de quelque chose de précis dans une absence de perception ou dans du bruit. Par exemple l'impression d'entendre une sonnerie de téléphone dans le bruit de l'eau de la douche, ou d'identifier des formes dans les nuages ou les tâches d'encre.

L'explication de ces phénomènes me semble tellement naturelle que je ne doute pas que tout humain y soit sujet : le cerveau est une gigantesque machine à corréler, à faire émerger de l'ordre (des informations utiles) dans le chaos des perceptions brutes. Le mécanisme pour extraire un signal tellement variable parmi tellement de bruits divers continue d'extraire des choses lorsqu'il n'y a pas de vrai signal dans le bruit, et l'apophénie est simplement l'existence de signal fantôme.

Autant je considère l'apophénie comme universelle, autant je reconnais une grande variabilité dans son degré. En gros, l'esprit déploie de gros efforts pour extraire un signal parmi les parasites, mais il arrive un niveau où il abandonne en se disant que c'est juste du grand n'importe quoi. Suivant ce seuil on percevra plus ou moins souvent des choses fantômes dans le n'importe quoi.

Mais tout ça, ça reste à niveau bassement perceptif. Le premier sens de l'apophénie va plus loin, notamment sur les données historiques. Par exemple lorsque je me rends compte qu'à chaque fois que je lâche ma tartine dans le bol le matin et que je reçois un spam d'imitation de montres dans la même matinée, je rate mon bus, je construis une règle général qui relie trois évènements a priori complètement décorrélés, donc chaotiques.

En fait, ces deux niveaux ne sont pas si différents : dans les deux cas, il s'agit d'informations reliées ensemble pour donner du sens à des données d'entrées. Si on considère une « perception historique », le lien causal du paragraphe précédent suit le même chemin que la sonnerie de téléphone sous la douche.

C'est cette généralisation qui m'amène à l'idée éponyme d'« apophénie politique », c'est-à-dire d'apophénie de la perception politique.

Imaginons une auteure de weblog, au caractère doux et non-confrontationnel (sauf lorsqu'on essaye de la persuader qu'elle a tort avec des arguments peu solides), et qui n'est pas intéressée par jouer à celui qui a la plus grosse. Je ne suis pas là pour faire de la politique ; ce que je sais faire, c'est de la technique, et si on pouvait en rester à la technique, ça m'arrangerait beaucoup.

Mais en restant dans le monde de la technique, il arrive de voir passer des fausses bonnes idées, et d'intervenir pour les dénoncer comme telles, parce qu'elles viennent généralement de gens qui n'ont pas une connaissance assez fine de la situation pour s'en rendre compte par eux-mêmes.

Même lorsqu'il s'agit de la personne hiérarchiquement la plus haute avec laquelle j'interagis.

Même lorsque l'idée n'est pas clairement d'un côté ou de l'autre de la limite entre la fausse bonne idée et le sabotage.

Imaginons une personne hiérarchiquement au haut placée. Une personne qui aime les jeux de pouvoir et de politique. Pour arriver à un certain niveau hiérarchique, c'est nécessaire, vu la proportion de temps que ça occupe.

Une personne qui aime tellement ces jeux qu'elle n'arrive pas à concevoir qu'il puisse exister des gens qui n'y jouent pas.

Or ces gens qui n'y jouent sincèrement pas, voire qui refusent activement d'y jouer, n'envoient par conséquent pas de signal cohérent dans ce domaine politique. Il n'y a que du bruit politique dans tous les éléments d'interaction perçus par la personne joueuse.

Pour peu que cette personne politique ait une propension à l'apophénie, au moins dans sa perception politique des autres, un signal fantôme va émerger du bruit apolitique.

Et quand ce signal est considéré comme inadmissible, les ennuis arrivent.

Je ne sais pas comment vous le dire, Normal, mais ici on cherche tous un autre job.

Dark Angel S01E01

Triste monde où il faut apprendre à faire de la politique pour pouvoir ne pas en faire…

Commentaires

1. Le lundi 7 octobre 2013 à 20:03, par moi, du moins je le crois. :

oserais-je re commenter ceci par bienvenue dans le vrai monde ?
peut être, mais comme c'est aussi un monde tellement impitoyable et malhonnête ( avec honnête renvoyant à honneur ), qu'il serait bien plus agréable qu'il ne soit pas VRAI ce monde là.
Alors que faire?
chercher le doux parfum de la fleur qui n'est pas belle, la princesse sous sa peau d'âne, la châtaigne dans sa bogue épineuse.
bref, regarder derrière ce qui ne va pas la mécanique qui fonctionne.
remarque, parfois ce n'est pas derrière, c'est à côté, voire même devant, sous ses yeux , peut être tout petit, mais c'est là; c'est toujours là

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 5 octobre 2013 à 12h42
  • État de la bête : trop de finesse pour être comprise dans ce monde de brutes
  • 1 commentaire
  • Tag : Boulot
  • Tag : Social

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly