l'Odyssée à plat

Depuis quelques mois, j'ai l'impression devoir souvent recharger le Cybook Odyssey qui me sert de liseur. D'autre part, depuis quelques mois, il n'est plus sous garantie. Coïncidence ?

Le problème c'est que « souvent » c'est seulement une impression diffuse, sans pouvoir vraiment quantifier. Pour donner corps à cette impression, j'ai décider de me lancer dans une campagne de mesure.

À titre de référence, Bookeen annonce sur la brochure du Cybook Odyssey (tout en bas) 25000 pages tournées, et donne le même nombre dans sa FAQ (question « Combien de temps dure la batterie ? »), et le répète un peu partout sur le site.

En même temps, les notes de la dernière mise à jour du firmware vante une « autonomie record », « jusqu’à 9 semaines d’utilisation, avec un temps de lecture d’une demi-heure par jour (1 page tournée par minute, Wi-Fi éteint). » En mettant sept jours dans la semaine, et trente minutes dans la demi-heure, ce qui me semble difficilement contestable, on parle de 1890 pages tournées. On vient de perdre brutalement plus d'un ordre de grandeur.

Enfin, pour lever toute ambigüité, dans cette article je ne parle de « page » que dans le sens de l'ensemble du texte affiché en une fois à l'écran, ce qui est une grandeur significativement différente du compteur de pages affiché pendant la lecture, compteur qui a l'avantage de ne pas dépendre de la taille du texte affiché (et qui ne diffère que de quelques pourcents des pages des livres de poche sur lesquels j'ai pu faire la comparaison).

D'autre part, j'utilise l'expression « page tournée » comme un rafraîchissement partiel ou total de l'écran, sachant que le liseur est réglé pour faire un rafraîchissement total toutes les dix pages tournées. Ainsi en particulier, le passage ou la sortie du mode veille sont comptés chacun comme une « page tournée », car ils causent un rafraîchissement total de l'écran.

Premier cycle

Par un beau vendredi soir aoûtien, j'ai vu mon liseur se plaindre encore qu'il n'avait plus assez de batterie pour me laisser continuer à lire. J'ai alors débité une quantité de jurons à définir un nouveau standard maintenant que les charretiers se font rares. Avec la désagréable impression que je l'avais déjà rechargé cette semaine.

À 18h39, à peine arrivée chez moi, je branche le liseur sur mon chargeur secteur, qui a l'avantage de ne pas prétendre pouvoir échanger des données, du coup le liseur se charge sans se bloquer en mode « surtout ne rien faire des fois que quelqu'un modifie les fichiers ».

À minuit, le témoin de charge est encore allumé, alors qu'une charge complète est censée durer cinq heures. Mais pourquoi pas, on n'en est pas si loin, et l'âge de la batterie ralentit peut-être un peu les choses.

Le lendemain matin, à 10h30, le témoin de charge est éteint, je le débranche, et la page d'accueil annonce fière une batterie pleine (10 barres sur les dix possibles).

Je n'y touche pas du week-end, et le lundi matin, en retournant au travail, je vois la jauge de batterie encore à 10/10, mais il ne s'est probablement pas mis à jour, donc cette mesure ne vaut rien.

Une demi-heure et 70 pages tournées plus tard, la jauge de batterie n'a plus que 5 barres. La journée de travail se passe, je me mets en route vers mon logis, il ne reste que 4 barres. Une petite heure plus tard, 70 pages tournées et il ne reste que 3 barres.

Le lendemain matin, il ne reste que 2 barres. Une demi-heure et 60 pages tournées plus tard, encore 2 barres. Mais déjà à midi, plus qu'une seule barre, avec le premier avertissement de batterie faible. Trois quarts d'heure et 100 pages tournées avant l'avertissement suivant. Vingt minutes de plus et 40 pages tournées et avertissement avant l'extinction finale. À ce stade, il n'a même plus assez de batterie pour finir de démarrer.

Bilan : 340 pages tournées en trois heures de lecture, et c'est fini.

Autant dire que ça fait beaucoup trop peu à mon goût, au point d'envisager sérieusement de m'en séparer. Reste à savoir si c'est considéré comme un vieillissement normal de la batterie, auquel cas j'irai voir si la concurrence fait des liseurs plus durable.

J'ai naïvement posé la question au support de Bookeen, et je n'ai rien pu en retirer d'autre que l'impression que mon interlocuteur ne lit pas vraiment les informations que je donne et se contente d'essayer de me placer dans une case d'un diagramme, et un formulaire de RMA. Ah et une belle dose de déception aussi, même si je ne comprends toujours pas pourquoi je m'attendais à mieux que n'importe quel autre service client grand public.

Deuxième cycle

Je n'ai pas laissé les choses à ce stade, parce que plus de données c'est toujours mieux, j'ai immédiatement commencé un deuxième cycle de mesure.

Cette fois, le liseur a chargé depuis un ordinateur, donc en étant en mode « montable », pendant 5h30. Le témoin de charge était encore allumé, mais il était temps de rentrer, donc j'ai quand même arrêté la charge. La jauge de batterie avait bien toutes ses 10 barres.

J'ai lu une heure sur le trajet du retour, toujours 10 barres.

Le lendemain matin, toujours 10 barres. Deux heures de lecture réparties dans la journée, et toujours 10 barres. Une heure de plus le soir, et la jauge perd sa première barre. Cette barre là à elle toute seule taquine les 250 pages tournées. Il se passe clairement quelque chose.

Pendant la journée suivante, j'y ajoute 90 pages, toujours 9 barres.

Et puis le vendredi, à la fin de la lecture, je trouve pour la première fois de ce cycle la jauge à 8 barres, après avoir ajouté 170 pages tournées au compteur.

Les jours passent, et une semaine après la charge, il reste encore 6 barres à la jauge de batterie, alors que j'ai cumulé 840 pages tournées en 12h20 de lecture.

Je ne sais pas exactement comment sont calculées les barres, mais si la disparition de cinquième barre, pour n'en laisser que cinq, indique le milieu de l'autonomie, j'ai atteinte ce point en 8 jours (à quelques heures près), 981 pages tournées pour 14h23 de lecture.

J'ai complètement épuisé la batterie exactement 13 jours après le début de la charge (à quelques minutes près), en totalisant 1660 pages tournées en 23h57 d'utilisation.

Ça fait encore peu à mon goût par rapport aux nombres annoncés, mais dans l'absolu c'est largement suffisant pour une utilisation sereine de l'appareil.

Le jeu des différences

La différence entre ces deux cycles est encore plus criante quand on le met sur un graphe :

Niveau de batterie en fonction du nombre de pages restantes

Non seulement la moitié de la charge du premier cycle a disparu en deux jours de non‐utilisation, mais en plus la deuxième moitié s'est épuisée beaucoup plus vite que dans le deuxième cycle.

Or les différences d'utilisation entre les deux cycles ne sont pas énormes :

Ma première théorie mettait en cause le mode de charge, quelque chose comme un bug dans un daemon ou un driver, qui cherche frénétiquement un bus de donné, et qui ferait tourner à fond le processeur. En supposant en plus que ce bug soit assez bas niveau pour échapper au contrôle de la batterie, on pourrait avoir la charge qui s'arrête normalement une fois la batterie pleine, et qui ne redémarre pas malgré la consommation excessive.

Ça pourrait expliquer comment la moitié de la batterie disparaît sans utilisation, mais pour expliquer la faible longévité de la deuxième moitié, il faudrait en plus que ça corrompe l'estimateur de niveau de la batterie. Ça commence à faire une construction théorique un peu trop complexe à mon goût.

Lorsque j'ai demandé au service client ce qui pouvait causer une telle différence d'autonomie, mon interlocuteur m'a répondu sans se rendre compte que j'avais déjà exclu toutes ces possibilités :

Autrement il reste la possibilité d'une perversion dans mes anciens .epub qui causerait une consommation anormale, mais le service client m'a assuré que ce n'est pas possible.

Encore plus improbable, mais pas complètement impossible, le fait que quelque chose ait changé dans le firmware lorque j'ai essayé vainement de forcer une mise à jour. Comme c'était sur une connexion 2G, j'ai la certitude qu'une quantité minuscule de données a transité, mais techniquement un patch binaire de quelques octets pourrait être caché dedans.

Conclusion

Je vais continuer de faire des mesures, dans l'espoir que ça puisse me permettre d'aboutir à une corrélation, voire à un modèle satisfaisant ce qu'il se passe.

Si j'arrive à maintenir l'autonomie largement au dessus d'une semaine, je ne vais pas chercher tout de suite de remplaçant à mon liseur.

J'en tire quand même une impression négative du service client, et l'image que j'avais de Bookeen est significativement écornée. Pas assez pour ne plus vouloir avoir affaire avec eux, mais suffisamment pour regarder la concurrence aussi sérieusement qu'avant mon premier achat la prochaine fois que j'achèterai un appareil de ce genre.

Mise à jour

J'ai mesuré deux cycles de plus : le cycle 3 après une charge de 5h par un port USB d'ordinateur, et le cycle 4 après une charge de 8h sur adaptateur secteur. Les résultats sont éloquents :

Niveau de batterie en fonction du nombre de pages restantes

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 10 septembre 2013 à 21h15
  • Dernière modification le 26 septembre 2013 à 11h03
  • État de la bête : anti-consumériste
  • Pas de commentaire
  • Tag : (Sans tag)

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly