Journal d'une apprentie motarde, leçon n°2

Après l'évaluation, j'ai donc signé pour un forfait 20 heures et j'ai acheté un jeu de protections : casque, blouson, gants, et bottes.

Je ne sais pas si la rigidité des bottes a joué, ou si c'est juste l'assimilation de la leçon précédente, mais je n'ai pas eu le moindre problème de manipulation (ou pédipulation ?) du sélecteur de vitesse.

En revanche, j'avais clairement mal choisi mes gants, ils sont beaucoup trop chauds pour mon allure modérée quand il fait 13 degrés dehors. Je transpirais dedans, et ça faisait coller les doigts a doublure, et après c'était galère pour renfiler le gant.

Le casque n'est pas idéal non plus, un peu trop serré, et a commencé à faire mal aux oreilles après plus de deux heures de port. Il parait que la mousse devrait se tasser, sinon je suppose qu'il faudra que j'investisse dans un autre.

J'ai commencé par reprendre les exercices de la leçon précédente, qui passaient a beaucoup mieux. Je n'arrivais pas à tous les coups à synchroniser correctement l'accélérateur et l'embrayage pour ne pas manger le frein moteur ni faire gueuler le moteur, mais c'était en net progrès. J'ai aussi travaillé le rétrogradage avec le frein arrière au lieu frein avant, mais c'est tombé très vite en place.

J'ai ensuite eu droit à de nouveaux exercices.

D'abord, tourner autour d'un plot en ralenti première (c'est-à-dire la moto qui avance en première vitesse sans toucher ni à la commande d'embrayage ni à celle de l'accélérateur),de préférence sans poser le pied par terre et le guidon en butée.

Ensuite, ce qui est techniquement un des parcours rapides, mais sans la contrainte de vitesse : y a un slalom, qu'il faudra faire à au moins 40 km/h à l'épreuve du permis, suivi d'un sérieux freinage pour enchainer avec un demi-tour en moins de six mètres de large (à faire en ralenti première pas loin de la butée, justement), puis revenir par le slalom (à la place de l'évitement dans la vraie épreuve).

Ce n'était pas si compliqué à faire à 15-20 km/h ; du coup j'ai voulu essayer d'accélérer progressivement, et à un moment, vers 25 km/h au compteur, il m'est arrivé un truc psychologique, un peu comme une mini-panique, qui m'a donné soudainement l'impression que le plateau était vachement petit et que le mur du fond s'approchait vachement rapidement, et qui m'a fait me jeter sur les deux leviers (embrayage et frein avant).

J'ai pu reprendre mes moyens et continuer le parcours comme si rien n'était une fois revenue en dessous de 15 km/h, mais ça me laisse quand même pleine de questions sur mon rapport à la vitesse. Je suppose que ça va être mon premier test de gestion de la peur et des risques.

À force de pratique, avant la fin de la séance j'ai quand même pu reproductiblement faire le slalom légèrement au-dessus de 20 km/h, en seconde ou en troisième, et faire le demi-tour sans poser le pied par terre.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 21 avril 2019 à 20h18
  • Pas de commentaire

Journal d'une apprentie motarde

Derniers commentaires

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2019 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly