Pas pédagogie…

Il y a des moments dans la vie où on s'enthousiasme pour quelque chose dont on ne voit que des aspects positifs, et puis on déchante rapidement en découvrant que tout n'est pas aussi rose qu'on le croyait de prime abord.

L'enthousiasme, c'est le billet précédent, Pédagogie ? Le destin m'a rapidement montré le deuxième effet kiss-cool (il reste encore combien de personnes qui se souviennent de ces pubs ?)

Ça aurait dû être évident dès le début pourtant. J'imaginais avoir un peu de talent pédagogique, parce que j'ai quelques fois mieux compris que le prof' en titre le souci d'un élève. Comment ai-je pu tomber dans le biais de confirmation, en ne pensant même pas à évaluer combien de fois j'ai moi-même prodigué des explications complètement à coté de la plaque ?

Je ne sais pas combien de fois cela s'est produit au cours de ma très courte carrière d'enseignante, mais je sais que ce nombre a compieusement augementé ces derniers jours, pendant ces deux TP où j'étais moi-même la prof' en titre.

Et puis il y a la correction des copies. Je ne suis pas sûre d'avoir déjà vécu quelque chose que je déteste autant dans ma vie professionnelle, en dehors de ces six mois de pipetage qu'une machine aurait pu faire, et mieux que moi en plus.

C'est long, c'est chiant, c'est un problème mal posé, et souvent c'est moi qui suis à l'origine de la plus grande partie de ce compte-rendu. Et je suis quand même censée mettre une note là dessus. Trouver un chiffre qui juge la valeur de… de quoi au fait ? Suis-je censée évaluer la qualité du travail fourni pendant le TP, celle du travail fourni pour réaliser le compte-rendu, la qualité du résultat, la qualité de la compréhension de la situation, ou peut-être un mix de tout ça ?

Je suis trop perfectionniste pour supporter de faire ça. C'est une véritable torture mentale. Rien que pour ça, j'ai la certitude que je ne vais pas faire d'enseignement dans mon après thèse. J'ai survécu deux jours à faire ça, je disjoncterais largement avant quelques mois à plein temps.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 18 janvier 2009 à 12h13
  • État de la bête : désabusée
  • Pas de commentaire
  • Tag : Boulot

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2016 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly