Bougez avec la Poste

Il y a quelques mois, j'ai eu l'idée de souscrire au service e-Carte Bleue de ma banque, pour faire plus sereinement des achats sur le grand méchant 'ternet bourré de néonazis pédophiles et de hackers boutonneux qui en veulent à mon précieux argent. Encore une fausse bonne idée que j'ai eue là…

En fait j'y ai souscrit parce que je pensais en avoir besoin rapidement, pour m'acheter en Suède le dernier album de Machinae Supremacy, mais je me suis rendue compte trop tard que leur site est devenu tout pourri et ce n'est plus Hubnester Industries qui s'occupe de leurs disques.

Et puis cette semaine est arrivée l'échéance d'un système de vente forcée auquel j'ai souscrit, donc il a fallu commander quelque chose. En voilà une belle occasion d'utiliser mon nouveau jouet bancaire, je ne vais pas rentrer mon vrai numéro de carte bancaire sur un site dont le certificat est auto-signé.

Encore faudrait-il pouvoir l'utiliser… J'aurais dû mieux me renseigner avant de signer. Ça fait quand même deux fois dans le même billet.

Parce que pour obtenir ce joyeux numéro de carte bancaire jetable, ça ne se fait pas en trois clics. Ça se fait soit avec un executable pour windows (ben oui, un ordinateur sans windows, ça ne peut pas exister), soit au moyen d'une page internet. En Flash (ben oui, un ordinateur sans Flash, ça ne peut pas exister). Si seulement l'informatique pouvait se débarrasser de tous les gadgets et de tous ses bras-cassés pour faire quelque chose de propre et efficace…

À ce stade, il s'en est fallu de peu pour que je jette l'éponge et que je rentre mon vrai numéro de carte bancaire, tant pis pour mes 10 €/an. Pour m'en sortir avec mon FreeBSD, il faut soit que j'arrive à faire tourneur leur saloperie windowsienne, avec WINE ; ou leur saloperie en flash, sauf qu'il n'y a pas de plugin officiel pour FreeBSD, donc je peux essayer de bricoler avec le plugin officiel pour Linux, ou avec Gnash, ou avec swfdec. Wer die Wahl hat, hat die Qual.

Première chance : swfdec J'ai commencé par tenter avec un faux-flash, pour voir. Après des années de compilation, j'ai enfin eu mon plug-in. La page de la banque se présentait sous la forme d'un très joli monochrome bleu. C'est vraiment un bleu super-joli, je n'ai rien à redire de ce côté. Mais niveau utilisabilité, ça laisse à désirer. Pour voir, j'ai tenté un autre site, celui de McDonald's. Un très joli monochrome blanc.

Deuxième chance : wine Je me suis dit que j'aurai peut-être plus de chance en essayant de faire tourner leur truc pour winwin. Le point fort de wine, c'est qu'il ne m'a pas fait perdre de temps en compilation, j'ai instantanément eu le message :

# make install clean
===>  wine-1.1.13,1 is only for i386, while you are running amd64.
*** Error code 1

Troisième chance : gnash Il paraît que ce faux-flash est plus effiace que l'autre. Il s'en sort effectivement mieux que swfdec sur le site de McDonald's, quoiqu'il m'a semblé que ça bug quand même un peu. Par contre l'application bancaire qui m'intéresse garde son bleu uniforme.

Quatrième et dernière chance : le plug-in linux J'avoue qu'à ce stade je n'y croyais plus, je me suis lancée là dedans seulement par souci d'exhaustivité. En plus il n'y avait même pas besoin de réfléchir, j'avais un tutorial tout tracé : Flash 9 for FreeBSD 7.1. J'ai copié/collé les lignes sans chercher à les comprendre. Et ô miracle, tout a parfaitement fonctionné du premier coup, et j'ai eu mon numéro de carte bancaire jetable.

Il me semble avoir lu que le Flash linux existe en version 64 bits, qui permet peut-être de se passer de nspluginwraper, il faudra que je regarde ça un jour où j'ai envie de réfléchir et de me faire chier.

Et juste après, j'ai (re)découvert l'internet « moderne », bourré de pubs en flash qui bougent et qui clignottent. J'ai de suite supprimé ce nouveau plugin.

Tout ça pour ça.

Commentaires

1. Le jeudi 22 janvier 2009 à 19:21, par _FrnchFrgg_ :

Au crédit mutuel, c'est compris dans la formule CMUT-DIRECT (2-3€ par mois IIRC) qui permet de tout gérer par internet, virements internes ou externes, souscription de crédits, gestion des actions, assurances, etc..., le tout super bien présenté, sans une once de flash pour les fonctions de base (je crois qu'il faut flash pour le graphique d'historique des comptes).
Tu peux créer une carte virtuelle qui ne marche que pour un seul achat, voire un seul montant, en dix secondes.

2. Le jeudi 22 janvier 2009 à 19:48, par Natacha :

C'est pareil ici, en dehors du fait que c'est une option séparée (à 83 centimes par mois, le reste que tu décris étant dans l'offre de base), et que je ne suis pas sûre qu'il soit possible de faire une carte virtuelle à usage unique sans limite de montant.

Parce que je le fais aussi en dix secondes, à condition d'avoir flash (ou leur saloperie winwin) installé (ok, là il m'en faudra probablement une vingtaine, le temps de refaire le lien symbolique et redémarrer firefox, mais c'est parce que je vis mieux sans flash le reste du temps). L'installation en question était plus proche de dix heures que de dix secondes, pour les raisons longuement décrites dans ce billet, mais c'est un coût que je ne paye qu'une fois.

3. Le jeudi 22 janvier 2009 à 22:13, par florimond :

Au moins on te propose le choix et un fonctionne. La dernière fois que je me suis renseigné auprès de ma banque, il n'était pas question d'avoir un numéro de e-carte bancaire autrement qu'en passant par une application windows qui se loge dans le systray. Ben oui, il faut que ça soit un truc résident permanent, et qui s'intègre dans un bout obscur du bureau.

4. Le vendredi 23 janvier 2009 à 17:06, par Laurent :

Il y a des coups de pelle dans la gueule qui se perdent. Métaphoriquement, bien entendu.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 22 janvier 2009 à 17h33
  • État de la bête : fauchée et désespérée
  • 4 commentaire(s)
  • Tag : Geek

Derniers commentaires

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly