Death Before Dragons (1 à 1), de Lindsay Buroker

Death Before Dragons est une série de livres écrits par Lindsay Buroker, qui suivent Val Thorvald, une héroïne badass qui tue les méchants surnaturels, dans un monde contemporain auquel ont été ajoutés la magie et les créatures surnaturelles.

Je suis Ollivier Robert sur twitter depuis un bon bout de temps, et j'ai découvert grâce a lui plusieurs séries de livres qui m'ont beaucoup plu : l'Ambassadeur, Nadia Laksheva, the Invisible Library, et maintenant cette série.

Il a attiré mon attention en retwittant une scène bonus dans laquelle le tigre magique de l'héroïne joue avec de l'herbe à chat et un gros carton, tout en continuant de soutenir qu'il est trop royal et majestueux pour ce genre de plaisirs vulgaires.

J'ai beaucoup aimé le ton et l'ambiance de cette scène, et la personnalité des personnages, donc le premier livre de cette série a atterri dans ma pile à acheter.

Sinister Magic (T. 1)

J'ai approché ce premier tome avec ma prudence habituelle envers les débuts de séries, mais mes premières impressions ont tout de suite été positives.

La scène bonus que j'ai lue est parfaitement représentative de l'ambiance et de la personnalité des personnages. J'aime beaucoup la narratrice quadragénaire pleine de compétence et de snark, et j'adore le tigre magique avec juste assez d'arrogance et de mauvaise foi pour donner de la couleur à sa personnalité sans qu'il devienne pénible.

Beaucoup d'autres personnages absent de cette scène bonus me plaisent beaucoup aussi, surtout Willard, Mary, et Nin.

Je me demande si l'héroïne ne serait pas un peu trop « classique » : elle me semble assez similaire à Kate Daniels ou Mercy Thmpson dans leurs premiers tomes, ou à Cat du deuxième tome de Night Huntress, même si chacune a ses petites particularités propres en plus du schéma général commun.

Ce n'est pas pour me déplaire, je suis loin d'en être lasse, et c'est peut-être même positif, car je rentre assez facilement dans l'archétype et je peux me projeter dans l'histoire plus facilement que dans un premier tome plus original.

Et autour de ce personnage principal classique, le monde est très différent de ce que je connais, et je le trouve bien travaillé et cohérent, au même niveau que celui de Kate Daniels.

Je suis particulièrement fan de l'idée que notre monde est un trou-du-cul-du-multivers et qu'on voit peu de surnaturel juste parce que le surnaturel n'en a rien à faire de chez nous.

Je ne sais pas trop si j'aime vraiment ce point, mais j'ai noté la structure de l'histoire en mode « c'est vraiment la m*rde et je fais ce que je peux » qui finit miraculeusement bien me fait penser à plusieurs tomes de Dresden Files.

J'ai beaucoup aimé dans Dresden Files que ça construise au fil des tomes une légende dans l'univers, et j'aimerais beaucoup que ça se passe comme ça ici aussi.

Il y a quelque part déjà ça dans la backstory : depuis le temps qu'elle tue des créatures surnaturelles sans qu'elles comprennent trop pourquoi, elle a déjà une réputation qui la précède.

J'ai bien aimé aussi l'absence de romance sérieuse dans ce livre, parce que ça va très mal avec cette structure (au moins pour mon goût), et je crois que j'en ai un peu marre des héroïnes autonomes et indépendantes qui tombent systématiquement amoureuses dans le premier tome.

D'ailleurs je ne retrouve plus dans quel contexte c'était, mais à un moment en lisant ce livre je m'étais sentie un peu lasse des héroïnes strictement hétérosexuelles et qu'il faudrait que je me cherche une série avec plus de diversité, pour voir.

Si j'ai bien aimé le côté dramatique de voir passer un dragon dans notre trou-du-cul-du-multivers, surtout par rapport au nom de la série, l'exemplaire qui nous a été présenté dans ce monde n'est pas du tout à mon goût, avec son arrogance caricaturale et son besoin d'aide malgré ses pouvoirs colossaux.

En lisant la scène bonus je n'ai pas tellement fait gaffe à tous les personnages impliqués, et je n'ai retenu que le tigre et la narratrice, mais en la relisant pour écrire cette critique je sais maintenant que plusieurs personnages secondaires rencontrés dans le premier tome vont rester dans la série alors que je les aurais préférés plus ponctuels ou, à la limite, récurrents, et surtout que ce dragon que je n'ai pas du tout aimé non seulement va revenir, mais en plus il va devenir un partenaire romantique de la narratrice, ce qui ne plait pas tellement pour la suite.

Bref, c'était un livre tout à fait à mon goût, et j'ai bien l'intention de continuer la série.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 1er novembre 2021 à 20h00
  • Critique de série de livres
    1. Sinister Magic
  • Pas de commentaire

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2020 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly