The Ambassador (1 à 1), de Patty Jansen

The Ambassador est une série de livres écrits par Patty Jansen, qui suivent Cory Wilson, l'ambassadeur éponyme, dans ses aventures politiques interstellaires.

Je suis Ollivier Robert sur twitter depuis un bon bout de temps, pour des raisons surtout FreeBSDesques, et j'avais l'impression de l'avoir lu moult fois dire du bien de cette série. En réalité, j'ai vérifié les logs, et ce n'était guère plus qu'une fois par tome, mais il y a suffisamment de tomes pour me marquer.

Et puis un jour, il a retweeté une annonce du tome 7 qui mentionne au passage que le premier tome est disponible gratuitement. En réalité il faut quand même s'inscrire à la newsletter, donc on paye en informations personnelles, mais bon, au moins ça fait un e-book sans immondiceDRM, pour essayer.

Alors, ben, j'ai essayé.

Et j'ai beaucoup aimé.

Seeing Red (T. 1)

Le premier tome de cette série commence sur un pitch intéressant : le protagoniste narrateur, Cory Wilson, est l'ambassadeur éponyme, chargé de représenter notre Terre auprès de l'organisation qui a le monopole des transferts intergalactiques, dans l'espoir de la rejoindre. Mais juste avant son départ, le Président des Nations de la Terre se fait assassiner juste sous yeux, et c'est la Méga-Merde.

Parce qu'autant dire qu'en 2114, les terriens sont comme en 2017 : des abrutis xénophobes intolérants qui mettent au pouvoir des populistes pour s'enfoncer dans le protectionnisme et le repli sur soi, en collant tous les maux sur le dos des Autres. Donc l'assassinat du président d'un coin perdu de la galaxie, c'est forcément de la faute des extraterrestres, donc c'est le bon moment pour bloquer l'Échange et instaurer la loi martiale. Et l'ambassadeur, il n'a qu'à se démerder pour bosser sans information ni argent qui passe le blocus.

Bref, on est balancé directement dans l'action, et le monde est développé au passage de façon que je trouve admirablement naturelle. Tout au long de l'histoire, j'ai bien aimé la fluidité avec laquelle la construction du monde, le développement des personnages, et l'avancement de l'intrigue sont mélangés.

J'imagine qu'on aurait pu préférer voir une proportion un peu plus grande d'intrigue, mais il y a tellement de choses à présenter dans un premier tome que ça me semble tout à fait acceptable.

J'ai trouvé une certaine similarité de Cory Wilson et l'intrigue principale, avec les tomes de Dresden Files. Le héros est plongé dans une situation qui le dépasse complètement, et il gère comme il peut, et avec des coups de chance ça finit par marcher.

Il y a aussi une similarité avec la trilogie de l'Assassin Royal, avec toutes les machinations politiques les unes dans les autres.

En fait, c'est Dresden Files avec la politique à la place de la magie (et la science-fiction à la place du fantastique).

J'ai plus de mal à me projeter dans Cory Wilson que dans Harry Dresden, mais là aussi, c'est peut-être seulement l'effet « premier tome », qui fait que je ne le connais pas aussi bien. J'avais certainement beaucoup plus de mal avec le premier tome des Dresden Files.

Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce tome, suffisamment pour continuer dans cette série.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 29 mai 2019 à 19h58
  • Critique de série de livres
    1. Seeing Red
  • Pas de commentaire

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2019 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly