La Passe-Miroir (1 à 1), de Christelle Dabos

Un élément récurrent de ma liste d'idées cadeaux est quelques romans, je lâche parfois des indices sur ce qui me plaît, et général ça tombe assez bien.

Les deux premiers tomes m'ont été offerts à Noël par une de mes sœurs. et je me suis lancée dedans sans me poser plus de questions que ça.

Il paraît que c'est rangé dans la case « littérature jeunesse » mais que ça reste intéressant lorqu'on prend de l'âge. Il paraît qu'on dit la même chose d'Harry Potter, mais je n'en ai auaucne expérience personnelle. J'ai suffisamment lu de young adult pour n'avoir plus aucune réticence à essayer des collections qui ne sont pas spécialement ciblées pour mes caractéristiques démographiques.

Cette série a été recommandée et pitchée par Emilie Bulledop dans un live sur la chaîner e-penser. J'ai vu ça après avoir fini le premier tome, donc ça n'a pas vraiment influé sur mon choix, mais ça va peut-être vous aider à vour faire une idée a priori.

Les fiancés de l'hiver (T. 1)

Ce premier tome commence par une présentation de l'univers, et surtout de l'Arche natale de l'héroïne narratrice, Ophélie, ainsi que de ses pouvoirs, avant de lancer l'intrigue en l'emmenant sur une Arche étrangère.

Je ne cacherai pas que j'ai eu du mal au début de ce tome, et j'ai dû faire des efforts pour m'accrocher.

Déjà, c'est écrit en français, ce qui n'est pas intrinsèquement un défaut, mais ça rend les choses plus difficiles pour moi. Je me suis accrochée, et c'était moins dur par la suite, mais même à la fin du tome ça restait moins fluide que l'immense majorité de mes lectures en anglais. En particulier chaque vouvoiement était comme un gros coup de vent qui cherche à m'arracher de l'histoire.

Ensuite, j'ai beaucoup aimé l'humilité aussi bien de l'héroïne que de sa présentation, mais c'était une impression d'ensemble. Au tout début, elle m'a donné une image franchement négative, et je n'arrive pas à la trouver intéressante. Ce retournement me rend très contente de m'être accrochée, et j'en comprends la nécessité vu la puissance de ses pouvoirs, mais ça n'a pas aidé du tout dans les premiers chapitres.

Enfin, la situation générale de l'héroïne est plutôt merdique de bout en bout. Certes, j'aime bien voir des personnages sortir de situations misérables, voire bien pires que ce qui est présent dans ce livre, et pour ça il faut bien qu'ils y rentrent ; mais là il n'y a guère de sortie pour Ophélie, et j'emporte une partie de cette négativité lorsque je reviens à la réalité, donc je préfère quand les résolutions ne tardent pas trop.

J'ai l'impression d'avoir sérieusement chargé ma critique dans les derniers paragraphes, mais en vrai j'ai beaucoup aimé cette histoire, et j'ai un peu de mal à décrire en détails pourquoi.

La comparaison n'est pas très fair-play, mais vu les difficultés que j'ai habituellement pour lire des histoires en français, l'écriture doit être particulièrement en phase avec mes goûts, sinon objectivement bonne, pour que j'arrive à rentrer autant l'histoire après les chapitres d'adaptation.

J'aime beaucoup la finesse et la complexité de cet univers. Ça commence doucement et simplement, et on découvre couche après couche, en se demandant à chaque fois comment on a pu être naïf au point de croire qu'il n'y aurait pas des couches en plus en dessous.

Je n'aime pas du tout les jeux politiques qui ont lieu au Pôle, mais j'aime beaucoup la façon dont ils sont rendus, et l'endurance d'Ophélie dans ces épreuves et le caractère qu'elle y démontre ont beaucoup aidé à accrocher au personnage.

Je n'aime pas non plus les habitants du Pôle, mais j'aime beaucoup leur diversité et leur complexité.

Je ne suis pas très fan de la fin, en tant que fin, car elle est trop abrupte à mon goût. Je suppose que l'histoire a pu être coupée un peu à la hache au quart, sans forcément chercher à faire des sous-fins qui coïncideraient avec les fins de tome.

Bref, j'aime beaucoup, je recommande, et je suis contente ne découvrir cette série qu'après la publication du dernier tome.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2020 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly