Requiescat

Hier, mon téléphone portable Kyocera Torque KC-S701 est soudainement devenu inutilisable. Je vais vous raconter dans ce billet les symptômes du mal qui le ronge, puis les détails techniques de ce que j'ai essayé de faire pour arranger ça, et enfin les différents avenirs que j'envisage si je n'arrive pas à le refaire fonctionner.

Le point faible de Dormammu

Je ne vais pas vous divulgâcher le film Doctor Strange, mais j'imagine que ceux qui s'en souviennent comprendront le parallèle.

Depuis plusieurs mois, ce téléphone prétendument intelligent redémarre spontanément de temps en temps, sans que je trouve quoi que ce soit à corréler à ce comportement. Évidemment, la pauvreté des logs et les cachoteries de l'interface qui se croit user-friendly n'aident pas vraiment.

Jusqu'à hier, ça n'avait pas plus de conséquence que l'exaspération d'un outil qui ne se laisse pas assimiler et la consommation monstrueuse de batterie lorsqu'il plante le soir et qu'il passe toute la nuit à demander la passphrase avec l'écran éclairé au maximum.

Je ne sais pas exactement ce qui a changé en ce vendredi 30 mars, mais vers 16h, presque immédiatement après un redémarrage, il a redémarré encore. Et puis encore. Et encore. Jusqu'à ce que je profite des quelques dizaines de secondes d'utilisabilité pour l'éteindre complètement.

Bref, il est techniquement mort. Je n'ai pas essayé de seulement attendre qu'il revienne à la vie spontanément, mais ce serait une mauvaise blague.

Au bloc opératoire

Le régime sec

J'ai essayé de le laisser reposer, des fois qu'il change d'avis, ou qu'il refroidisse.

J'ai coupé le wifi, les données mobiles, et puis j'ai même mis le mode « avion ».

J'ai trouvé un SafeMode en maintenant appuyé le bouton de diminution du volume pendant tout le démarrage.

J'ai supprimé ou désactivé toutes les applications qui pouvaient l'être.

Rien de tout ça n'a eu le moindre effet visible.

Vendredi soir, après avoir seulement coupé le wifi et les données mobiles, il semblait tenir le coup. Je ne sais pas exactement à quel moment de la nuit il est reparti en crashloop, mais aujourd'hui, couper wifi, données, ou même toute émission radio, n'a pas aidé.

Les étrangetés sécuritaires

J'ai assez tôt voulu revenir à une image logicielle de confiance.

Je veux dire par là que c'est un Android version 4.4.2, c'est-à-dire antédiluvienne et dont les trous de sécurités évoquent plus la passoire que le coffre-fort. Donc je ne serais pas surprise qu'une publicité malheureuse m'ait refilé la chtouille, surtout avec l'idée malheureuse d'installer un jeu évidemment financé par l'exécution de code arbitraire la pub'.

Donc pour vérifier que le souci n'est pas logiciel, le truc évident c'est un Factory reset.

Il m'a fallu pas mal de temps pour sauvegarder tout ce qui m'intéressait sur ce téléphone, par tranches d'une vingtaine de seconde entre deux redémarrages.

Et puis une fois dans le menu du Factory reset, après avoir confirmé que je suis bien sûre de vouloir tout arracher, j'appuie sur le bouton final. Il devient vert quand je pose le doigt, et il redevient blanc quand je relève le doigt. Et rien d'autre ne se passe. Je réappuie, encore, encore et encore. Toujours rien.

Encore plus tôt, j'avais essayé d'enlever le chiffrage du disque, pour ne plus être obligée de rentrer la phrase de passe à chaque redémarrage. J'ai été un peu étonnée que dans le menu Decrypt, après les confirmations habituelles le bouton final soit Encrypt my phone. Mais pareil, aucun effet. J'avais attribué ça au fait qu'il soit encore tôt dans le démarrage, et peut-être que tout n'est pas encore prêt. Mais là, la similarité est suspecte.

Dans l'opération nettoyage de toutes les applications, j'ai voulu désinstaller des applications qui avaient des droits spéciaux d'administration. Ce sont des applications que j'ai installées volontairement et je leur avais donné ces droits en connaissance de cause. Mais là, au moment de retirer les droits pour pouvoir les déinstaller, le bouton pour ce faire n'a pas d'effet non plus.

Ça commence à faire beaucoup de bizarreries similaires, mais je ne sais pas trop quoi en conclure.

Sondages

Après m'être battue avec les dépendances, j'ai installé adb, qui permet de voir les entrailles de l'androïde.

Ça permet aussi d'installer une nouvelle image, donc de faire un Factory reset, sauf qu'il faut avoir ladite image, et que manifestement Kyocera n'est pas assez populaire pour que ça se trouve facilement.

J'ai quand même trouvé des logs qui vont directement jusqu'à l'ordinateur jusqu'au moment du crash. Il se passe des tonnes de trucs, mais la fréquence du problème permet de limiter à 4 lignes communes à tous les plantages :

W/chromium( 2730): [WARNING:simple_index_file.cc(305)] Could not map Simple Index file.
I/chromium( 2730): [INFO:simple_index_file.cc(397)] Simple Cache Index is being restored from disk.
I/BgTaskExecutorImpl( 2854): Starting PERIODIC background task content_store_delete_expired_content.
W/SearchService( 2854): Abort, client detached.

Je n'ai aucune idée de ce qu'on peut en faire. La rareté de tout ça dans les résultats des moteurs de recherche ne me donne pas vraiment beaucoup d'espoir…

Et maintenant ?

Sauf miracle pascal ou solution inattendue, il va se poser la question de comment réagir à cette panne.

Pour la plupart des objets que je considère comme particulièrement importants dans ma vie, je garde des remplacements prêts à être mis en service immédiatement.

Il n'est d'ailleurs pas si rare que je le regrette, lorsque l'objet est remplacé ou plus si important, j'ai une très désagréable impression de gaspillage devant ce double encore neuf.

Pour le téléphone, je n'ai pas de rechange, à la fois parce que c'est un objet cher, que le remplacement n'est pas immédiat à moins de lutter sérieusement, et qu'il résiste à l'assimilation.

Donc si je suis difficilement joignable dans les jours qui viennent, c'est à cause de ça.

Pour revenir à une situation confortable, je vois à peu près trois catégories de futurs.

Le statu quo

Je pourrais me racheter un ordiphone androïde, de préférence blindé, histoire qu'il périsse à nouveau pour raison logicielle stupide au lieu de faire comme tout le monde avec une chute ou une infiltration d'eau.

C'est ce qui risque fort d'arriver aussi si mon Kyocera s'en remet, d'ailleurs.

Pour regarder de plus près cette possibilité, afin de la comparer aux autres, j'utilise cet objet principalement pour :

Il y a aussi parfois un jeu pour m'occuper l'esprit quand je n'ai rien de mieux à ma portée (par exemple aux toilettes).

Le problème du statu quo, c'est la situation présente, qui a tout loisir de se reproduire. Et une alternative plus assimilable serait bienvenue.

Une subtile variante du statu quo, ce serait de laisser tomber l'idée du téléphone et prendre à la place une tablette. Cette possibilité existe principalement parce que j'ai déjà une tablette qui n'a pas beaucoup d'utilisation, et qu'en fait il n'y a pas tant de différence que ça.

J'utilise une oreillette bluetooth pour les appels vocaux, parce que les boucles d'oreilles qui cognent dans le téléphone sont très désagréables pour moi, et probablement encore plus pour mon interlocuteur.

Avec la Pebble qui permet de servir d'écran pour le routage, j'ai l'impression qu'une grande majorité des situations où la taille de la tablette est pénible sont évitées.

Le téléphone idiot

Je me souviens encore de l'époque où je transportais un téléphone idiot et un GPS, et honnêtement ce n'est pas complètement mieux, mais pas vraiment complètement moins bien non plus.

Il s'agit donc d'utiliser un téléphone idiot et blindé pour les communications d'urgence, un GPS Garmin. C'est super pour les urgences, mais les interfaces sont quand même assez pénibles. Malgré ma détestation des écrans tactiles, je dois bien concéder que ces interfaces non-tactiles sont moins confortables.

Sans compter qu'en plus, c'est nettement plus encombrant, même sans compter l'androïde de confort hors-urgence que j'avais en plus en 2015.

Je suis authentiquement tiraillée entre le confort de transport et d'utilisation de l'androïde blindé à tout faire, et la robustesse, l'assimilabilité, et la fiabilité des appareils idiots séparés.

J'ai vu que le Samsung GT-B2710 prétend avoir un GPS et un navigateur. Je me doute bien que la navigation en 320×240 ne doit pas être terrible, mais pour le genre d'internet de secours dont j'ai besoin ça devrait suffire ; par contre je ne sais si le GPS peut être couplé avec des cartes pré-téléchargées et si le routage est décent et pas trop pénible à utiliser.

Ça fait beaucoup d'inconnues, mais j'aime bien la direction que prend cette réflexion, parce qu'il y aurait tout ce dont j'ai besoin (sauf les notifications) dans un téléphone encore moins encombrant (et probablement plus résistant) qu'un clone d'iPhone.

J'en suis à me dire que ce qui serait génial, ce serait de récupérer un téléphone comme ça, ou peut-être un de ses successeurs, en espérant aucune avarie comme d'autres ont pu rencontrer, et se faire soi-même un firmware aux petits oignions. Je rêve sans doute, mais j'adorerais un téléphone comme ça, en barre robuste et étanche, avec un soft hackable pour converger vers une interface à mon goût.

Et finalement, ce téléphone n'aurait même pas besoin d'être idiot, il pourrait y avoir un SoC sympa dedans, avec un vrai OS civilisé.

Off-grid

Une autre série de possibilités est de profiter du changement pour changer sérieusement.

Je trouve que cette société de surveillance pue un peu, et prend une direction dont je ne suis pas fan du tout.

Au lieu de m'attrister de la perte des notifications sur ma montre connectée, c'est peut-être moi qui devrais déconnecter ?

Je ne vois pas trop comment construire ma vie actuelle comme ça, je suppose qu'il faudra casser pas mal de choses, mais ça va rester quelque part dans ma tête, avec l'idée de la maisonnette isolée dans la montagne.

Miracle pascal (ajout du 3 avril 2018)

J'ai peut-être été un peu trop pessimiste en écrivant les lignes ci-dessus, car finalement la situation a pu être résolue.

Comme je l'avais écrit, logs transmis par adb font mention de content_store_delete_expired_content, qui laisse penser que quelque chose se passe mal dans l'élimination de quelque chose de périmé. Les logs sont tellement copieux que le vrai problème pouvait apparaître des centaines de lignes avant ça, mais désespérée comme j'étais ça ne coûtait rien de suivre cette piste.

Comme l'appareil était complètement coupé de toute source de données, il m'a suffi de configurer manuellement une date dans le passé, par exemple Mardi Gras, pour voir si ça élimine la péremption problématique.

Et effectivement, ça a instantanément et durablement stabilisé le téléphone. J'ai pu constater que toutes les fonctions de sécurité fonctionnaient à nouveau correctement, sauf le déchiffrement du stockage (qui bloque plus loin) et le factory reset (que je n'ai pas essayé en raison de son caractère irréversible).

Et puis finalement, j'ai quand même lancé le factory reset, puis tout réinstallé, et depuis il n'y a absolument aucun problème. L'appareil est comme neuf (en dehors des senseurs qui ont cassé au fil du temps).

Le statu quo est donc rétabli.

Ou presque : cet épisode m'a rappelé les défauts d'Android, et j'en ressors avec une très grosse envie d'autre chose, alimentée par toutes mes réflexions sur par quoi remplacer mon androïde défaillant.

Concrètement, aujourd'hui, le téléphone de mes rêves, c'est quelque chose ressemble physiquement au Samsung GT-B2100 que je possède déjà (ou au GT-B2710 déjà évoqué), avec voix et SMS comme on peut s'y attendre, un navigateur basique, un GPS et de quoi faire de la navigation (par exemple quelque chose comme GpsMid), de quoi envoyer les notifications sur ma montre connectée, et si je pouvais avoir une cerise sur ce gâteau, la possibilité d'y coller un clavier bluetooth.

Dit comme ça, j'ai un peu l'impression que le GT-B2710 est quand même très proche de ce rêve.

Il paraît que GpsMid marchotte dessus, mais les commentaires sont juste assez inquiétants pour se demander si c'est du proof of concept ou si c'est utilisable concrètement.

De la même façon, avec son support matériel du Bluetooth 2.1, et les code de GadgetBrdige et du projet Rebble, il devrait être possible d'écrire une application J2ME qui fait ce qu'il me faut avec ma Pebble.

Ça fait beaucoup de trucs qui sont limites, ça fait plutôt cher (en euros aussi bien qu'en temps) pour essayer, au risque que tout ait été fait pour rien si un seul truc échoue. Sans compter que ce n'est pas très futureproof tout ça…

Donc je suis tiraillée entre la possibilité d'un appareil beaucoup plus à mon goût qu'un androïde, et le pari déraisonnable sur le GT-B2710 pour ce rôle.

Je suis quand même perplexe devant mon impression d'être obligée de remonter aussi loin dans le temps pour trouver satisfaction. J'imagine bien que la fonction GPS n'est pas super-prioritaire dans un téléphone « idiot » (feature phone), mais le blindage a l'air sensiblement plus courant, et je ne comprends pas qu'il n'y ait pas d'autre feature phone « de chantier » avec GPS.

Je me demande si la vague rétro (gnere Nokia) de ces derniers temps va faire émerger un modèle qui me plaît, ou si ma patience sera mise à moins rude épreuve avec du J2ME.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 31 mars 2018 à 22h54
  • Dernière modification le 3 avril 2018 à 13h55
  • État de la bête : joue à l'infirmière, sans succès
  • Pas de commentaire
  • Tag : Évènement
  • Tag : Jouets

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly