Every Day Carry en 2018

Comme en 2015 et en 2016, je vais vous parler d'Every Day Carry, c'est-à-dire du bazar que j'emporte plus ou moins tous les jours avec moi.

Je n'ai pas fait d'édition 2017, parce que ça n'avait pas tellement changé. En deux ans ça a un peu plus changé, mais moi j'ai plus changé dans la façon dont je regroupe ces objets. Je ne vais pas vous faire un bête diff (à part dans le petit encadré ci-dessous, pour ceux que ça intéresse vraiment), à la place je vais tout reprendre depuis le début, comme ça le présent article est indépendant et n'a pas besoin du tag Suite.

Ce qui a changé dans la façon dont je regroupe ces objets, c'est que je n'ai plus un sac-à-main fourre-tout et éventuellement un sac de boulot, mais les choses sont (un peu) plus modularisées. Et à force de réfléchir en module, et avec plusieurs voyages courts ces derniers mois, j'ai développé des modules pour le quotidien pas chez moi. En fait, on pourrait voir ça bêtement comme une checklist avant de partir en voyage, modulée suivant le type de voyage.

Enfin par honnêteté il me semble pertinent de préciser qu'au moment où j'écris ces lignes, ces modules sont plus des projets qu'une réalité, parce que je n'ai pas encore trouvé les conteneurs pour les utiliser comme je le décris ici.

Évolution de l'EDC

DÉBUT D'ENCADRÉ OPTIONNEL

Cet encadré est pour ceux qui ont encore en tête mon EDC version 2016 et qui veulent juste voir les différences en deux ans.

J'ai n'ai abandonné que le Leatherman Micra, parce que finalement les ciseaux du Victorinox Spirit me suffisent.

J'ai fait quelques remplacements d'objets à peu près équivalents :

  • la NomadKey a cassé et a été remplacée par un bête câble micro-USB de 15 cm,
  • le Jackknife a été remplacé par un jeu de bogota, plus petits et plus pratiques,
  • la pince à épiler a été remplacée par une autre plus à mon goût,
  • le sac plastique a été remplacé par un autre qui contient son emballage,
  • le porte-monnaie TruVirtu marron a été remplacé par un bleu, que je trouve plus joli,
  • le stylo plume Custom Heritage 92 a été remplacé par un Cocoon, moins cher pour le laisser au boulot,
  • la petite règle a été perdue et remplacée par une règle molle Maped.

Et j'ai ajouté pas mal de choses même en gardant le même périmètre que les billets passés :

  • un câble micro-USB OTG,
  • une lampe torche frontale ZebraLight,
  • quelques mètres de paracord,
  • une batterie USB,
  • un briquet Zippo avec un brûleur à gaz,
  • une oreillette Bluetooth,
  • des lunettes de soleil.

FIN D'ENCADRÉ OPTIONNEL

Module 1 : extension de moi

Photo des objets du module 1

Les objets de ce module sont ceux que je voudrais avoir à portée de main en permanence, soit pour utilité critique en cas de besoin (pas forcément fréquent), soit parce que leur valeur est colossalement réduite par la nécessiter d'aller les chercher.

Concrètement, c'est ce que je mettrais dans mes poches si j'en avais.

Quand j'ai commencé à réfléchir à ce module, je prenais l'heuristique de tous les objets que je voudrais avoir avec moi-même en allant aux toilettes, en laissant le reste est dans un endroit sûr. Du coup je me retrouvais à vouloir y mettre des serviettes hygiéniques et des lingettes, alors qu'en fait je n'ai besoin de ça tout le temps sur moi.

La lampe et la pince sont à la limite entre ce module et le module 3.

Je mets la pince ici pour toutes les situations d'urgence qui demandent un outil et qui ne permettent pas d'attendre mon sac-à-main, soit parce que l'accès est bloqué soit parce que le temps pour l'atteindre est trop long. Ces situations sont cependant un peu trop rares pour justifier pleinement le port d'un tel outil.

Mais il y a aussi toutes les situations plus banales, où l'avantage d'un outil spécialisé ne suffit pas à compenser la facilité d'un outil généraliste déjà sous la main (surtout lorsqu'il y a un risque que l'outil spécialisé ne soit pas là où on croit qu'il est). Alors que s'il faut faire de toute façon quelques pas et fouiller dans un sac pour attraper n'importe quel outil, autant prendre l'outil le plus adéquat.

Pour la lampe, la question est surtout la compétition avec le flash du téléphone, utilisé en continu comme le permet de nombreuses applications, ou avec l'écran du téléphone pour moins de puissance lumineuse. J'imagine qu'on pourrait se dire que le téléphone suffit pour les situations d'urgence et reléguer la lampe au module 3, voire se dire que le téléphone suffit tout le temps.

Cette lampe a deux avantages sur le téléphone qui justifient à mes yeux de la trimballer au quotidien, sans compter l'indépendance des batteries, qui permet d'utiliser l'un sans craindre de perdre l'autre, parce que même si j'aime bien ce point je ne le trouve pas assez important.

Le premier est la large gamme d'intensités lumineuses (sur trois ordres de grandeurs), qui lui permet d'être (un peu) plus forte que le flash de mon téléphone, ou de ne pas s'éblouir et ne pas réveiller ou déranger les gens autour.

Le deuxième est que le téléphone mobilise presque toujours une main, alors que cette lampe peut être posée sur surface plane, ou clipsée à un vêtement, ou accrochée à la tête, et avoir ainsi les deux mains disponibles pour agir sur la zone éclairée.

Cependant L'utilisation frontale ne me semble pas assez intéressante pour s'embêter à transporter le harnais dans ce module.

Module 2 : le précieux

Photo des objets du module 2

Les objets de ce module sont ceux que je garde près de moi uniquement pour leur valeur.

Par rapport au module précédent, c'est ceux que je voudrais avoir avec moi quand je vais aux toilettes et que je n'ai pas complètement confiance dans les capacités de surveillance de mon groupe. Par exemple dans un bar avec des collègues.

Au passage, il y a avec mes clefs un Tidashi, dont je n'ai encore jamais eu besoin, et que je transporte uniquement pour faire joli et me soumettre à la tentation de troller le théâtre sécuritaire des aéroports.

Suivant les conditions de transports, je suis prêt à laisser chez moi le carnet de tickets restaurant et à n'en transporter qu'un seul dans le porte-monnaie. En revanche la carte d'identité ne rentre pas dans ce format.

Je suis un peu tentée d'y mettre aussi un petit carnet de notes, parce que certaines notes sont précieuses pour moi. Ça va un peu contre mon principe qu'une information qui n'existe qu'en un seul exemplaire peut être déjà considérée comme perdue, mais quand même…

Dans ce cas, je mettrais avec un stylo bille Zebra SL-F1, parce que du papier sans rien pour écrire dessus, ça ne me satisfait pas vraiment.

Module 3 : les outils du quotidien

Photo des objets du module 3

Les objets de ce module sont à peu près le reste de mon sac-à-main fourre-tout, c'est-à-dire tout ce que je veux avoir à peu près tout le temps à ma disposition, pour faire face au quotidien.

Module 4 : le transport quotidien

Les objets de ce module sont ceux que je veux avoir à portée de main pendant mes déplacements urbains habituels, mais qui sont d'un intérêt très limité dans les environnements intérieurs privés entre lesquels je me déplace.

Il y a aussi le lecteur d'e-books qui est à la limite, parce que je ne m'en sers pas que dans les transports, mais aussi dans les autres situations où je dois temporiser, comme les queues ou les salles d'attente. Je ne sais pas si je peux compter sur le fait que ces situations sont toujours adjacentes à un transport. On pourrait par exemple imager une attente après un vestiaire dans lequel j'aurais laissé tous les objets de ce module.

Module 5 : au travail

Mon employeur me fournit tout ce qu'il faut pour travailler, comme il me semble que c'est souvent le cas dans les emplois de bureau de nos jours. Il y a cependant des objets, surtout de la papeterie, que je trouve bien plus confortables que les équivalents habituels, alors je les gère moi-même.

Photo des objets du module 5

Je suis ces jours-ci dans un environnement professionnel dans lequel j'ai plus confiance qu'en 2016, et avec plus d'espace personnel. Donc au lieu de tout transporter comme à l'époque, je ne garde avec moi plus que le Thinkpad, et je laisse le reste sur mon lieu de travail (d'où le fond différent sur la photo).

J'ai également dans un tiroir de mon bureau un certain nombre d'ustensiles alimentaires, dont la spork de LightMyFire, des baguettes de TiSurvival, le Victorinox Solo que je vous ai déjà présenté, et des contenants de Sea-To-Summit.

Module 6 : en déplacement

Les objets dans ce module sont ceux que j'utilise tous les jours chez moi, mais que je n'ai habituellement pas besoin de transporter, parce que je vis chez moi.

On est encore dans une page d'EveryDay Carry, donc il n'est pas question de faire une liste de tout ce dont je pourrais avoir besoin en vacances, mais plutôt une liste de ce que j'utilise sans y penser et qui risque donc de me manquer.

À cette liste j'ajoute aussi des objets pour les longs voyages, avec quelques explications :

Sous-module premiers soins

Photo des objets du sous-module premiers soins

J'avais écrit en 2016 que j'avais remplacé ma petite boîte à médicaments par une boîte d'Altoids, dans l'espoir d'en faire une mini trousse de premiers soins.

Voici ce qui s'y trouve ces jours-ci :

Pour l'instant rien de m'a manqué, et depuis que je transporte ça j'ai tout utilisé au moins une fois, donc c'est pas mal pour un EDC.

Je n'arrive pourtant pas à me débarrasser de l'impression que ce serait pas mal de mettre quelques trucs de plus, mais je n'arrive pas à trouver quoi. Si vous avez des suggestions, je suis toute ouïe.

Bonus : question aux photographes

J'avais fait une première série de photos pour ce billet avec l'émulation de film Velvia, et ça me plaît beaucoup moins que les équivalents Classic Chrome ci-dessus. Saurez-vous mettre des mots sur pourquoi une de ces émulations est plus jolie que l'autre ?

Conclusion

Je soupçonne qu'à ce stade j'ai perdu à peu près tout le monde en route, mais au fond ce n'est pas si grave, ce billet est autant pour moi que pour les autres.

Une fois cette joyeuse liste établie, on arrive à la question de quels conteneurs utiliser dans diverses circonstances. Ces jours-ci, j'ai à peu près les modules 1, 2, et 3 dans mon sac à main pour les trajets personnels ; entre le travail et chez moi j'ai un sac à dos (RiutBag R15) avec ledit sac à main, le module 4, et le Thinkpad du module 5 ; et pour les voyages courts je sors le sac à main du sac à dos et j'y mets le module 6 à la place.

Mais comme dit, j'aimerais bien avoir le module 1, et peut-être le 2, plus proche de moi, et je cherche encore quelle combinaison de sacs ou de poches peut me permettre d'y arriver.

Si dans tout ce tas de trucs il y a des objets qui vous intriguent, ou sur lesquels vous voudriez mon avis un peu plus détaillé, n'hésitez pas à le demander et je leur ferai un billet.

Commentaires

1. Le jeudi 31 mai 2018 à 10:06, par Balise :

Moi, je trouve ça rigolo les billets d'EDC. Pis ça me fait penser que la saison de porter autre chose que des jeans avec des poches raisonnables commence à approcher sévèrement et que j'ai toujours pas trouvé de solution correcte pour ce qui serait l'équivalent de ton "module 1" - j'aime beaucoup l'approche modulaire, btw.

J'ai aussi souri sur le "Waterman Bleu Des Mers Du Sud" - j'ai pas utilisé de plume depuis... longtemps, et d'encre "bleu des mers du sud" encore moins, mais je vois exactement la teinte, c'est rigolo :D

Pour ta question de photo, j'aurais tendance à dire que la série "Velvia" est d'une part plus saturée (ça c'est net) et d'autre part avec une balance de blancs qui tire plus vers le jaune ? (ça c'est moins sûr, c'est ptêt un artefact de la saturation.)

2. Le jeudi 7 juin 2018 à 14:28, par Natacha :

Merci beaucoup pour ce soutien continu à mes initiatives bloguesques !

Et pour le sac de module 1, j'ai du mal à croire qu'il n'y ait que nous deux que ne trouvions rien sur le Marché. Il y a clairement de la demande, il pourrait se sortir un peu la main invisible de ses fesses invisibles.

Pour l'instant mes pistes de réflexions sont autour d'un truc à la taille, mais sans faire « banane », peut-être vers les trucs steampunk mais sans être trop marqués, mais à force de ne voir que des trucs pas pratiques je me demande si le concept est réalisable dans notre espace euclidien. Pareil pour les pistes autour de harnais façon holster d'épaule.

Et pour les photos, la question est plutôt en fait « qu'est-ce qui dans la scène m'aurait permis de prévoir que ça passerait mieux en Classic Chrome qu'en Velvia ? »

Je connais le principe : le Velvia sature, et met en avant les contrastes de couleurs en atténuant les contrastes d'intensité, alors que le Classic Chrome fait l'inverse (et Astia aussi, et je ne maîtrise pas trop la différence entre les deux, j'ai juste toujours préféré Classic Chrome à Astia dans mes exemples tests).

Du coup face à une scène avec des couleurs intéressantes, je prends du Velvia, et face à une scène avec des ombres intéressantes, je prends du Classic Chrome. Facile.

Sauf que là, ça avait l'air bien coloré et peu ombré, et pourtant y a un truc qui ne me revient pas avec le rendu Velvia, mais je n'arrive même pas à décrire quoi.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 30 mai 2018 à 23h24
  • État de la bête : ohhhhh shiny!
  • 2 commentaire(s)
  • Tag : Jouets

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2017 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly