Fossil Hybrid HR

Il y a exactement un an, j'avais partagé mes impressions sur la montre connectée Garmin Vívomove Style, et le verdict mitigé m'a fait essayer un autre modèle, que j'ai porté au quotidien pendant environ huit mois avant de partager mes impressions dans ce billet.

Comme d'habitude, tous mes jouets sont achetés sur mes propres fonds, après une étude de marché indépendante, sans aucun lien commercial avec quelqu'entité que ce soit, en dehors évidemment de l'acte d'achat.

Photo de la montre à mon poignet

Résumé des épisodes précédents

Je suppose que vous connaissez le contenu du billet précédent sur la montre Garmin Vívomove, comme l'indique le tag « Suite » attaché au présent billet. Je vais quand même en résumer les grandes lignes.

J'ai toujours eu un a priori négatif envers les objets prétendument intelligents, et encore plus envers les wearables. Ça n'a pas vraiment changé en général, mais les montres Pebble m'ont particulièrement plu, au point d'accepter les contraintes et les risques inhérents à ce type d'appareil et d'applications associées.

Malheureusement, l'entreprise Pebble a disparu, en emportant sa gamme de produits avec elle, et ce n'était qu'une question d'années avant que ma Peeble Time Round expire et que sa remplaçante fasse de même.

J'ai donc cédé au consumérisme décérébré en renonçant à l'idée de réparer matériellement et logiciellement ces Pebble, et en cherchant un autre appareil qui occupe la même fonction.

Fondamentalement, cette fonction est à peu près celle d'un pager, déguisé en montre.

Concrètement, j'ai une liste de critères à peu près stable depuis 4 ans :

  1. donner l'heure,
  2. réveiller par des vibrations discrètes,
  3. avertir de l'oubli de l'ordiphone,
  4. avertir des notifications pertinentes,
  5. présenter un résumé desdites notifications,
  6. envoyer un texte prédéfini par SMS à un correspondant,
  7. suivre des paramètres biologiques, par curiosité personnelle.

Après avoir scruté le marché, je m'étais retrouvée à hésiter entre la Vívomove Style de chez Garmin et une des Hybrid HR de chez Fossil, qui m'avaient l'air de représenter des compromis différents et difficilement comparables.

Après une petite année avec la Vívomove, je me suis sentie suffisamment insatisfaite pour donner une chance à l'autre finaliste.

Comparatif d'ensemble

Il me semble que j'avais déjà lu cette conclusion pendant mon étude de marché, mais je ne m'étais pas rendue compte d'à quel point c'était pertinent et profond.

Garmin est d'abord une entreprise de fitness tracker, et ils ont juste fait un fitness tracker avec une forme ronde et des aiguilles dessus. Fossil est d'abord une entreprise d'accessoires de mode, et ils ont juste collé quelques capteurs et un écran dedans.

Et je trouve que c'est super-triste de rater à ce point l'hybride équilibré, mais c'est la vie le marché.

J'ai commencé par la montre de Garmin pour voir la place que pourrait avoir un bon fitness tracker dans ma vie, parce que j'espérais plus de maturité du produit qui en est à la troisième génération alors que Fossil n'est qu'aucun d'un changement de paradigme, et parce que l'application mobile semblait de bien meilleure facture. Je confirme l'avantage à Garmin sur ces trois points.

Cependant, je n'ai finalement pas vraiment besoin de fitness tracker dans ma vie ; Fossil maîtrise bien mieux la fonction de montre connectée, probablement grâce à leur expérience en montres hybrides sans écran ; et l'application de Fossil, quoique nettement en dessous de celle de Garmin, n'est pas aussi affreuse que l'impression que les commentateurs m'avaient laissée.

Et l'un dans l'autre, je préfère une meilleure montre connectée à un meilleur fitness tracker

Bilan après six mois

Comme dans mon avis sur la Vívomove Style, je vais reprendre mes critères un par un, puis les détails particuliers qui m'ont marquée.

Donner l'heure avec style

Pour une montre hybride, ce n'est pas très compliqué d'avoir une esthétique à mon goût : il suffit de ressembler à une montre. Garmin et Fossil font très bien à ce niveau.

J'ai un sens de l'esthétique assez misérable, je préfère suivre l'avis de gens plus compétents que moi, mais s'il faut vraiment que je juge j'ai une légère préférence pour le look de ma montre Fossil. Je crois que j'aurais aimé encore plus un design un tout petit peu plus sobre.

Réveiller par des vibrations discrètes

J'avoue que je n'ai pas vraiment testé cette fonction-là, la configuration de ma vie n'a pas réclamé de réveil discret ces derniers mois.

Avertir de l'oubli de l'ordiphone

Mauvais point pour Fossil, cette fonction n'existe pas du tout.

Avertir des notifications pertinentes

Aucun problème à ce niveau-là, et le fonctionnement androïdesque a l'air d'être le même que pour Garmin.

Si j'ai bien compris, les premières versions de l'application n'étaient capables que de faire passer les notifications d'une liste prédéfinie et limitée d'applications, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

L'intensité des vibrations est tout à fait satisfaisante pour mon goût, j'ai rarement raté des notifications, et je crois que celles que j'ai ratées sont plus dues à la concentration sur autre chose qu'à un défaut du moteur haptique.

Présenter un résumé des notifications

Ça fonctionne très bien, il y a une quantité raisonnable d'informations affichées, et dans les dernières versions du firmware on peut même choisir la taille du texte, suivant le compromis que l'on préfère entre quantité d'informations affichées et facilités de lecture.

L'acquittement de notifications est un peu pénible, car il nécessite d'appuyer sur un bouton pour sélectionner la notification (même s'il n'y en a pas d'autre), puis descendre jusqu'au bout du texte avec un à trois appuis de bouton, et enfin sélectionner l'acquittement. Donc trois à cinq appuis en tout, sans pouvoir le faire en aveugle. Et ce pour chaque notification.

Il n'est pas rare que je laisse les notifications s'accumuler et que je les purge en bloc dans le menu de l'historique.

Envoyer un texte prédéfini par SMS à un correspondant

Ça n'existe pas en l'état.

Il me semble avoir vu que c'est hackable, en détournant la fonction qui permet de demander un temps de trajet prédéfini, mais je n'ai pas encore eu le courage d'essayer.

C'est nettement moins bien que la Pebble, mais pas pire que la Garmin.

Suivre des paramètres biologiques

Là on arrive dans le point faible de la montre.

Je n'ai aucun moyen d'évaluer la qualité des capteurs et des informations biologiques relevées, donc je ne vais pas conclure dessus. Cependant, le rythme cardiaque est clairement échantillonné, ce qui améliore significativement la durée de vie de la batterie, mais je ne sais pas dans quelle mesure ça nuit à la qualité des résultats biologiques.

De toute façon, la montre de Garmin a répondu à mes principales questions cardiaques, et pour garder un œil sur une éventuelle évolution la montre Fossil semble suffire.

Et même plus généralement, je n'ai pas ressenti le besoin d'un fitness tracker dans ma vie, et je n'ai pas spécialement cherché à utiliser cette fonction dans cette montre.

J'ai cependant noté que la détection automatique d'exercice ne marche pas trop mal, mais n'offre aucun enregistrement de l'activité avant d'arriver au seuil de déclenchement (par exemple avec la valeur par défaut de 10 minutes pour la marche, l'enregistrement de la trace GPS, du rythme cardiaque, des pas, des calories, et de toute le reste, commence à la dixième minute). C'est trop de perte d'information pour moi, je préfère entrer les choses à la main.

Avoir une interface à mon goût

L'énorme différence d'interface entre la montre de Garmin et celle de Fossil est l'écran tactile sans bouton pour la première, et les boutons sans écran tactile pour la seconde.

Il y a déjà moult rants contre les écrans tactiles dans ce weblog, je ne vais pas en rajouter une de plus, mais les éviter est pour moi un progrès colossal. Je n'arrive pas à comprendre comment des gens peuvent préférer une interface de montre à base d'écran tactile.

Je concède que l'interface est loin d'être idéale, et reste loin d'être aussi pratique que celle de Pebble, mais le fait d'être à boutons suffit largement à la rendre beaucoup plus à mon goût que celle de Garmin.

Car finalement, on peut s'habituer même une interface un peu tordue et un peu mal foutue, alors que la précision dans l'écran tactile est un effort perpétuel.

Le seul point d'irritation qu'il me reste après un mois d'utilisation est l'acquittement des notifications, dont j'ai déjà parlé.

Moins de ratés

Mon avis sur la Vivomve de Garmin contient beaucoup de répétition de « c'est juste dommage que… », comme si à chaque fois que Garmin faisait un truc bien, il fallait qu'un grain de sable vienne pourrir l'expérience. Ce n'est simplement pas le cas avec cette montre de Fossil.

Passons ces grains de sable en revue : * les aiguilles Fossil sont luminescentes, alors que Garmin imposait d'activer l'écran ; * la montre Fossil donne beaucoup moins souvent l'impression d'être déconnectée du téléphone, donc une alerte de déconnexion aurait été utilisable si elle existait ; * la montre Fossil indique directement sur le cadran qu'elle n'est pas connectée, juste à côté de l'icône de notification non-vue, alors que sur celle de Garmin il fallait aller loin dans les menus pour le voir ; * les notifications reçues par le téléphone pendant que la montre est déconnectée sont accumulées et envoyées à la montre quand elle revient en portée, ce qui permet de s'éloigner du téléphone sans crainte de rater une notification ; * le premier écran d'une notification donne le début du texte sans avoir à toucher à la montre, et cet écran reste affiché un bon bout de temps.

Alors d'accord, le fitness tracking n'est pas terrible, l'application Android est de qualité pathétique, la construction de la montre fait un peu cheap, mais ce ne sont pas des choses qui se mettent systématiquement en travers de l'utilisation quotidienne.

Verdict

J'avais commencé mon verdict de la Vivmove de Garmin par « bien mais pas top », et j'ai envie d'utiliser les mêmes mots pour cette Fossil Hybrd HR, même si j'en suis beaucoup beaucoup plus satisfaite.

Je ne suis pas spécialement enthousiaste, comme j'aurais pu l'être pour la Pebble, mais je n'en suis pas à me reposer régulièrement la question d'essayer une alternative.

Car au-delà des impressions que l'on peut découvrir en se sondant, je trouve que l'indice le plus clair est que je n'ai pas cherché d'éventuelles annonces de nouvelles montres hybrides depuis des mois, et je n'ai ressenti aucune tentation nihiliste.

Cette montre a été assimilée dans ma vie au point de m'en servir sans y penser, chose que la Vivomove n'a jamais réussi.

Je continue de conseiller Garmin à ceux qui voudraient un fitness tracker, mais pour moi qui cherche avant tout un écran de pager, cette montre de Fossil convient largement.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment.

Poster un commentaire

Mise en forme historique : pour mettre en valeur un mot ou un groupe de mot, tapez une étoile de part et d'autre, sans mettre d'espace entre l'étoile et le mot, comme ceci : *mise en valeur*. Pour insérer un lien, mettez le entre crochets, comme ceci : [http://instinctive.eu/].

Mise en forme markdown : voir le guide détaillé, en résumé c'est le Markdown traditionnel, sans HTML ni titres, mais avec les tables PHP-Markdown-Extra.

Attention : les balises HTML entrées dans les commentaires seront affichées telles quelles, et non pas interprétées.

Autour de cette page

 

Autour de cet article

  • Publié le 27 janvier 2022 à 23h19
  • État de la bête : exploratrice de compromis
  • Pas de commentaire
  • Tag : Jouets
  • Tag : Suite

Tags

Archives

Site-level navigation and features

 

Instinctive.eu

Contact

Sections

Validation

Copyright © 2008-2022 Natacha Kerensikova

Butterfly images are copyright © 2008 Shoofly